logo : La relation cheval cavalier

Lettre ouverte a notre ami le cheval

La relation cheval cavalier

Cette newsletter est une Tribune ouverte à tous, et sur tous les sujets,
pour l’intérêt du Cheval et de ses passionnés.

 

Point 9 - Elections FFE "Juin 2014" : Le Conseil des Sages, comment ?

 

 

Génial (++) - Bien (+) - Pédagogie (-/+) - Bof (-) - Oups (- -)

 

 

2. Coup de cœur (++)

3. Innovation pédagogique : L’accord du corps, c’est l’accord des aides(++)

3bis. A réfléchir ? (++)

4. Flop…  Top… (-/+)

4 bis. Recherche enseignants de métier (-/+)

5. Australie, le Cheval n° 1 (++)

6. Pédagogie & Astuces (-/+)

7. « Je sais qui vous êtes, vous faites campagne… » !  (++)

8. Cinq règles pour résoudre un problème (++)

9. Elections FFE 2016 : Le Conseil des Sages - suite (-/+)

10. Entre réseau social et vitrine commerciale (++)

11. Recommandés par LRCC (++)

12. Les “TOP” FFE (++)

13. Les « Peut mieux faire »  FFE (-/+)

14. Les « FLOP » FFE (--)

15. L’ « inconnu » FFE

16. Les scandales FFE (----)

17. Courses & Emotions (++)

17 bis. Pré-entraînement & Thalasso - (++)

18. Entretien d’un terrain en herbe (++)

19. La dynamique du CCE (++)

20. Déficit d’image (++)


 

2. Coup de cœur (++)

par Adeline Cancre (Tout public)

 

 A l’Aquitaine pour cette magnifique région riche de landes, de vignobles, de BEES 2 « 20ème siècle »* et de bien d’autres choses. Ce n’est pas en 6 semaines que l’on peut connaître une région, mais la température a été prise :

 

J’avais noté que l’Aquitaine n’organise pas de Tournée des As en CSO (sauf pendant la coupe du Monde de Bordeaux). J’ai voulu savoir pourquoi : Certaines responsables auraient pris du temps à croire aux poneys. Bien sûr, je ne puis affirmer une cause à effet directe, mais l’Aquitaine se sort mieux que de nombreuses autres régions à la lecture de ces chiffres : http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_evolution_Clubs.pdf

*Il faudrait comparer les ratios d’évolution d’enfants et d’adultes avec les autres régions…

 

Donc, j’ai essayé d’échanger avec le plus de personnes concernées pour comprendre. Tous ont gentiment répondu présent ; un homme FFE a réagi négativement :  « Je sais qui vous êtes, vous faites campagne, vous ne croyez pas que je vais vous accueillir chez moi… On ne peut pas faire différemment… » ! (Cf. point 7)

 

Quels pourraient être les points forts et les faiblesses de l’Aquitaine :


- Côté élevage
Même si on sent une reprise de l’AA dans les performances en CCE comme en CSO, le mal a été fait. Il faut certainement en passer par là pour rebondir en tout cas je le souhaite car quel extraordinaire sang de métissage. Bien sûr, après avoir repris cadre et force, il faudrait certainement réintroduire du sang arabe, laissons agir les experts…

Les poneys Landais sont aussi d’excellents poneys de sport et n’ont rien à envier aux autres. Leurs utilisateurs sont enthousiastes et ont créé : http://www.poney40.fr/

Le Pottok semble aussi en ballottage !
 

- Côté Compétition poneys
Actuellement, les écuries poneys se développent, mais me semble t-il plutôt côté CCE Club, ce qui semble assez normal en Aquitaine. D’ailleurs, il existe une Tournée des As CCE à Jau Dignac. Ce sont les seuls points positifs que je puisse noter pour le CCE et le second pourrait être remis en cause… Plutôt que de raser la ferme de Lamotte Beuvron pour construire un établissement « mégalo », il me semblerait préférable de conserver un maillage CCE entre toutes les régions de France concernées. Dans les conditions actuelles, si le CCE disparaît, l’optimisation qualité France « fonctionnement du cheval » s’effondrerait, car pour autant que je sache le Dressage n’a pas encore motivé les troupes, même si les clubs s’y intéressent de plus en plus…


- Côté CCE
Simplement dans le département des Landes, 3 organisations sur 4 ont cessé d’organiser ! Les Clubs font leur travail et de véritablement belles manières, c’est extraordinaire ce que font ces organisateurs pour maintenir les évènements CCE, mais le reste ne suit vraiment plus. J’ai au moins assisté à 6 évènements tous plus surprenants les uns que les autres : http://youtu.be/Z6Y5cur0UVE


Le péril est annoncé à l’unissons, et lorsqu’on considère la source des médailles en sports équestres, que fait la FFE ? De plus, si toutes les nations performantes ne soutiennent plus le CCE, il perdra sa référence olympique ! Additionner de tels constats et ne rien pouvoir faire, je comprends les frustrations des meilleurs, et leurs changements de pied, pour continuer à vivre de leur passion…
 

Si le Derbycross Eventing se développe (deux épreuves au lieu des 3), ce qui est une excellente chose pour l’évolution des élèves vers le CCE, cela devrait aussi participer à diversifier les disciplines pour perfectionner les plus compétiteurs :

Jeunes : http://youtu.be/sQWwfJcPJMw

Et moins jeunes : http://youtu.be/iw1eHtp0hQE

 

En effet, plus il y aura de REGULIERS performeurs dans toutes les disciplines, plus l’image de notre sport progresserait positivement. Faire de l’argent en alignant des partants, en spoliant le confort et le public est tout simplement ridicule. C’est d’ailleurs ce que les professionnels des courses tentent de faire comprendre à France Galop et au PMU parce qu’on ne fait pas déplacer les foules pour regarder des lapins à roulettes…

 

- Côté Formation BPJEPS
Les 3 formations ont bonne presse, ce qui est exceptionnel pour une région. Les offres semblent se compléter, mais toutes se réalisent sur deux années et des candidats viennent de toutes la France pour ces raisons. 
D’autre part, de nombreuses structures ont choisi de ne pas être tuteur pour ne pas soutenir une formation qui ne leur convient pas.

 

- Côté centres équestres
J’ai plutôt observé une excellente qualité de centres équestres, notamment dans les alentours jusqu’à 2 h de Bordeaux, diversifiés comme jamais, ce qui pourrait être bien sûr une autre caractéristique positive à la résistance du nombre des licenciés de cette région. L’Aquitaine est aussi riche d’un grand nombre de BEES 2 « 20ème siècle ».

 

Parfois, j’ai visité de « petites » merveilles :

Le plus chiadé pour les petits : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_centres_equestres&Pop=1&ctreq=348

 

Le plus intégré dans la nature associé à la dynamique bénévole autour de la plancha : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_centres_equestres&Pop=1&ctreq=360

 

Vacances, équitation western, piscine : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_centres_equestres&Pop=1&ctreq=355

 

Le Médoc à cheval : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_centres_equestres&Pop=1&ctreq=357

 

 

Le poney Landais, les petits, l'innovation et la compet : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_centres_equestres&Pop=1&ctreq=343

 

Le plus dense au m2 intégré dans la nature avec des équidés « pleine peau » :
http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_centres_equestres&Pop=1&ctreq=327

 

Une colonie de vacances qui mêle activités et confort : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_centres_equestres&Pop=1&ctreq=332

 

 

Et beaucoup d’autres m’ont enthousiasmée :
www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Centres_Equestres

 

D’autre part, je suis sûre qu’il reste beaucoup à découvrir, mais Le Perche m’attend pour la fin juin donc, il m’a fallu avancer.

 

- Côté CSO
Il semblerait que certains se sentent supérieurs et qu’ils tentent de s’élever en sclérosant un ensemble déjà peu fourni. Dire ces paroles m’attriste, mais c’est mon ressenti et l’écho le confirme. Je pense que ces personnes ont d’autant plus les coudées franches, que leurs aînés n’ont plus rien à faire dans ces concours B1 et que potentiellement l’Espagne est proche. A proximité de la mer et de la montagne, c’est sûr que l’image du Cheval et des investisseurs pourrait être en berne… Si le CCE disparaît, le niveau de compétition va encore baisser en Aquitaine ? En effet, le CSO ne me semble pas démontrer d’une relève…

 

- Carrières « TC » contre terrain en herbe et autres
Lorsque les écuries boycottent des terrains en herbe corrects et les compétitions dans les villages et villes pour développer des usines à partants, impersonnelles, donc en tuant les sympathiques organisations bénévoles, comment l’image du Cheval pourrait-elle évoluer ? Pendant ce temps, Madrid va investir pour les courses en les organisant dans ses rues !
 

Chaleureux public aux 30 ans du CSO de Graguignan : « Personne refuse d’aller à Saint-Gall car l’année précédente le terrain en herbe n’a pas tenu ». C’est un risque à courir comme un autre, mais l’équitation gagne en intelligence, fluidité… et rend donc plus performant sur le sable.

A faire du partant dans le sable et en répétant les évènements aux mêmes endroits, la compétition a perdu l’essentiel : le public, les investisseurs, les sponsors, les clients qui peuvent s’offrir notre sport... Il est impératif que les régions protègent les rares terrains en herbe qui restent et que les écuries comprennent la chance de les fouler afin que les fonds récoltés servent à leur valorisation…

Les usines à partants devraient évoluer en mutualisant les disciplines, c’est ce que ferait Tartas, excellente idée, accueil et cadre exceptionnels… autour du cross !

 

Cavaliers valorisateurs de chevaux

Je n’ai pas pu assister à des concours SHF en Gironde, mais j’ai retrouvé Hervé Triaud, la copie de Michel Pélissier, le plus grand « éthologue » que la France ait compté : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_cavaliers_jeunes_chevaux&Pop=1&cava=140

 

J’ai observé Jean-Yves Pillart et ses 4 ans à Biarritz, remarquable « En avant, calme et droit », et découvert niché dans le Médoc bleu, Jérôme Dhuit : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_cavaliers_jeunes_chevaux&Pop=1&cava=141

 

A l’époque où tous les cavaliers associent et serrent les muserolles, eux n’en mettent pas et leurs chevaux sont disponibles… La simplicité semble parfaitement s’acoquiner à l’efficacité !

 

Observé au SHF de Biarritz

Quelle qualité d’équitation du « retraité CCE » Didier Courreges en selle sur les chevaux confiés par son ami Eric André, disponibles dans la légèreté. Comme Thierry Lacour, expatrié en Bretagne, tous des hommes du CCE d’Aquitaine. La relève, c’est encore Nicolas Astier, Thomas Carlile… sauvons le CCE en Aquitaine !

 

 

 

 

3. Innovation pédagogique : L’accord du corps, c’est l’accord des aides(++)

par Adeline Cancre  (Tout public)

 

A force d’observer et de simplifier pour obtenir la progression souhaitée de TOUS les cavaliers, dans l’intention de le transmettre à des cavaliers et enseignants en herbe, j’arrive enfin à synthétiser mes pensées !

 

Contrairement aux 15 dernières années passées à placer les débutants dans le déséquilibre en pensant qu’ils se rééquilibreraient sous l’influence d’animateurs contrôlant eux-mêmes exceptionnellement l’équilibre sur les pieds, la société impose pour le loisir, et dans le but d’optimiser la place éducative du Cheval face aux autres sports, le CONFORT, la SECURITE et l’EFFICACITE pédagogique.
L’argent n’est JAMAIS une problématique sauf à vouloir croiser les lignes défendues par la FFE : paupérisation, équitation pour tous et compétition ! En effet, plus l’argent est rare (ou conséquent), meilleur le cavalier doit être, c’est comme ça ! Donc, organisons seulement le système autrement, notamment pédagogiquement :

 

L’accord du corps (pieds et pouces parallèles), c’est le confort, mais aussi l’accord du corps et l’accord des aides, le contact (continu, symétrique et moelleux) et la propulsion du cheval dans le couloir des aides à la portée de chaque cavalier en 10 leçons.

 

En fait, l’observation m’a démontré que le déséquilibre ou l’équilibre s’organise en fonction du dérèglement ou de l’harmonie du système complexe que compose le couple cheval cavalier. L’équilibre du cavalier et la propulsion du cheval pourraient se résumer à :

 

1. L’équilibre du cavalier sur ses pieds sur lequel j’ai déjà suffisamment épilogué : http://www.larelationchevalcavalier.com/File/AP_equilibrepieds.pdf


Bien sûr, il faudrait en faire une émission tellement, c’est exceptionnel de voir le changement d’élèves placés en équilibre sur leurs pieds (après 5 minutes indispensables de justifications) et la passer en boucle. A un petit trou près sur les étrivières et à 5 mm du pied dans les étriers, l’équilibre est facilité ou contourné…

 

Dernièrement, j’ai observé un cours de 4 élèves, trois présentaient un équilibre sur les pieds précaire et une présentait le bon équilibre. Cependant, elle y était obligée, car elle avait un bras en moins. Tout cela pour dire qu’il est primordial de redonner de la précision aux bases de l’équilibre avant toute chose dans l’enseignement français, car même si cette fois-ci le discours de la leçon en dynamique était correct, ce déséquilibre s’est renforcé au fil de la leçon et se renforcera tant que ce point ne sera pas considéré en premier lieu OU peut être qu’à force d’argumentation technique, les pieds finiront par s’ajuster… Une année d’efforts (ou plusieurs) à 600 à 800 euros (40 leçons x 15/20 euros), certains pourraient se trouver nuls ou pas assez fortunés avant !
 

L’ajustement symétrique des étriers optimisé démontre :

- Des étriers placés au 1/3, sous l’articulation plantaire,
- D’une pliométrie SYMETRIQUE des chevilles et des genoux
- Des étriers tenus perpendiculaires au pied,
- Des pieds tenus parallèles, les cuisses à plat et les JAMBES au contact du cheval,
- De talons LEGEREMENT descendus qui permettent de présenter des chevilles souples qui pourront amortir les déséquilibres du cavalier sur l’axe vertical.

Je ne dis pas que l’on ne peut pas faire autrement, mais ces paramètres sont faciles à saisir, à expliquer, sécuritaire, d’une efficacité confortable et à la portée de TOUS ! Bien sûr, jeune, très jeune, il suffit d’énoncer, le cerveau est une éponge et surtout, permettre d’apprendre jeune, permet d’apprendre toute sa vie…

 
 

2. Les pouces en direction des oreilles du cheval sur des bras souples (voire totalement déployés chez les premières leçons du débutant* : générer l’excès pour stabiliser en 2 leçons dans le but de mieux placer idéalement).
Dès le rythme trouvé au trot enlevé, naturel,une grosse natte, une pince à linge/à cheveux*… sont des repères visuels à installer sur les crinières pour caler les débutants et les aider à découvrir le déploiement idéal des bras dans le but de développer la musculature de l’axe vertical et ainsi poser directement le couloir des rênes pour générer le contact, l’équilibre du cavalier et la propulsion du cheval. La recette est la même pour les « sans équilibre sur leurs pieds » à perfectionner.

C’est complexe à écrire mais simple à expliquer, à comprendre et à démontrer, car le corps les coordonne en 5 minutes et ainsi le couple cheval cavalier s’équilibre mutuellement…

 

* Les rênes pédagogiques apportent moins de facilité en cours collectif (plus rigides pour placer correctement le flot des rênes) car il faut dire à un élève bleu, à l’autre rose… une information pour un élève peut dérouter l’autre… et surtout il y a de simples conseils plus importants à formuler que de nommer des couleurs. D’autre part, le cerveau est capable d’intégrer très peu d’informations en même temps, (jeune ou âgé, les déficiences sont de même ordre physiologique).

 

L’innovation pédagogique*

« L’innovation » pédagogique ou plutôt la modernisation pédagogique porte sur l’optimisation, l’unicité de l’information pour ajuster un comportement à l’action demandée. Combien de fois,  ai-je entendu une critique de l’enseignant sans changement de la relation cheval cavalier, du genre « Tends tes rênes », « Arrondis le cercle », « Fixe ton bas de jambes », « Stabilise tes mains » ? Trop souvent.

Pourquoi ? Car l’information à joindre, pour donner les moyens aux élèves d’atteindre le but, est oubliée, fausse ou imprécise : « Fixe tes bas de jambe : descends tes talons », ce qui est une grave erreur le plus souvent. En effet, ce conseil contracte les jambes autour du cheval, les pointes de pieds à l’extérieur, voire avance les jambes ou cassent les chevilles, ce qui ne fixe rien ou bien mal en supprimant le rôle amortisseur de la cheville sur l’axe vertical !
 

1. la jambe se fixe dans la seconde en respectant l’information classique : « Placez vos étriers au 1/3 du pied et tenez vos pieds parallèles, les talons LEGEREMENT descendus ».
Pourquoi ? Les cuisses et les genoux se portent à plat, épouse la selle sans effort et ainsi, optimise au maximum l’adhésion des jambes du cavalier sur sa selle (en n’infligeant aucune pression des talons comme le décrit si bien l’information classique « Les jambes au contact du cheval »).
Pour l’anecdote, il est IMPOSSIBLE de serrer les genoux, les pieds parallèles et les talons légèrement descendus sur des étriers idéalement ajustés. Au contraire de placer un cavalier avec peu d’équilibre, en dynamique, en lui conseillant de se relâcher ! Les plus naturellement équilibrés, « les doués », y arrivent, mais les autres en sont incapables ! Une méthode doit profiter à tous…
 

2. Les rênes se tendent dans la seconde en précisant l’information :  « Placez les pouces en direction de chaque oreille de votre cheval et ainsi, laissez-vous tirer par vos bras, redressé c’est à dire l’axe vertical, en impulsant votre partenaire dans le couloir des rênes.». En effet, les pouces parallèles ajustent les rênes et alignent les articulations des coudes qui engendrent la souplesse des bras. Les bras deviennent très provisoirement les béquilles de l’axe vertical, deux leçons, le temps que l’équilibre et sa musculature se développe. Puis, comme les chevilles, les bras sont légèrement ployés et rendent possible le rôle amortisseur sur l’axe horizontal.

 

 3. « Les pieds parallèles et les pouces vers les oreilles » présentent des élèves doués, en équilibre, une équitation avec le cheval
Alors, plaçons sympathiquement et idéalement les pieds et les pouces de TOUS** les élèves et ils seront tous doués sur  1m à 1m 20. Aujourd’hui, ce n’est pas vraiment le cas, mais en plus les veilles lunes ont la peau dure du genre : « Les pouces vers le haut » est en effet une information correcte, mais qui reste encore imprécise. L’écartement des oreilles, c’est l’ouverture du mors brisé, le respect des commissures des lèvres et de C1/C2, l’ajustement des rênes…
La modernisation pédagogique serait de faire simple et précis comme le recommande notre cerveau pour faciliter la mémorisation du comportement dans la mémoire des habitudes, et également favoriser son rappel.

 

* Année  2014 à l’ifce

« L’enjeu de l’année en cours est la définition d’un nouveau contrat d’objectif, qui devra préciser les missions clés de l’ifce, en tant qu’institut technique, définir sa dimension territoriale et refonder un équilibre économique de l’établissement. Les premiers enjeux sont la structuration et le développement de la formation, l’innovation pédagogique, l’intégration de l’établissement dans la logique du grand INSEP et la prise en compte du parcours d’excellence sportive de la FFE. La recherche doit poursuivre son travail au profit du cavalier et de la relation homme/cheval et mettre en place une méthode pour favoriser une offre dans les domaines économique et social. Enfin, dans le cadre d’une ordonnance qui sera prise en application de la loi d’avenir agricole, le développement d’une nouvelle mission de contrôle sanitaire et de l’identification des animaux est en cours. ».

 

Depuis novembre 2011, l’association La relation cheval cavalier remplit les objectifs de l’ifce, mais elle reste très intéressée de connaître les résultats de cette recherche qui valideraient, j’espère, définitivement l’accord du corps comme une priorité de l’enseignement de l’équitation en France.

Cependant, c’est incroyable d’être obliger d’en arriver à de telles recherches lorsque beaucoup d’enfants, d’ados et d’adultes doivent maintenant porter des semelles orthopédiques, car le déséquilibre sur les pieds, sur terre, est reconnue comme une cause majeure de maux de dos et autres…

 

** Je viens de lire un article de La REF du mois de juin 2013 (N° 144) où Jean-Luc Force nomme cette attitude « stéréotype », vive le stéréotype et le retour de l’enthousiasme des passionnés du Cheval (p. 14-15).
J’ai tellement noirci le document d’erreurs fondamentales que le document n’est plus présentable ! Après le « stéréotype » de l’équilibre, j’ai noté l’indépendance des aides du débutant au G4 et la coordination des aides du G5 au G7 ! La conclusion : « Un bon équilibre est un corps qui s’articule dans toutes les attitudes sans gêner la locomotion du cheval mais en recherchant, au contraire, le bon fonctionnement du dos. ». Une soupe « analytique » appelée « évolution pédagogique ».
Par contre, les 3 exercices proposés sont très intéressants et facile à réaliser par un cavalier stéréotypé en équilibre, les pieds et les pouces coordonnés parallèles.

 

 

La modernisation pédagogique, pour la France aussi, c’est l’accord du corps qui place les jambes (pieds) et les bras (pouces). Le message est clair et à la portée de tous. Elle oublie l’assiette, qui se place automatiquement ! Les séances de mise en selle sont écartées pour l’équitation de loisirs, quelques assouplissements suffisent les pieds restant parallèles et les bras souples, déployés.
De plus, les cavaliers travaillent moins et mieux comme les équidés. Cela concorde avec les besoins de la société. Les bénéfices sont collectifs et profiteront à l’ensemble de la filière cheval :

http://www.larelationchevalcavalier.com/EMails/index.php?EMail=../EMails/Mails/NewsLetter-2014-04.html&Graf=Cheval#3

 

La modernisation pédagogique, c’est la revalorisation de la Filière Cheval en 12 mois.

 

 

 

 

3bis. A réfléchir ? (++)

par Adeline Cancre  (Tout public)

 

Voici des photos de cavaliers équilibrés, légers, et d’autres moins qui modifient le fonctionnement de leurs chevaux. Le jeu est de les comparer afin d’identifier les problématiques, un peu comme le jeu des 7 erreurs le demanderait. Il semble important de noter les points forts des faiblesses pour lancer un éventuel débat. L’anonymat sera préservé. Mes observations seront présentées en juillet prochain.

 

1

 

2

 

3

 

4

 

5

 

 

4. Flop…  Top… (-/+)

par Adeline Cancre  (Tout public)

 

 

TOP

Une herse très appréciée et d’excellent rapport qualité/prix pour égaliser, niveler et compacter les carrières en sable fibré : www.reitbahn-planer.de

 

FLOP

Il y a une vingtaine d’années, un maréchal-ferrant souhaite passer son BEES 1 en candidat libre. Le CTR lui demande : « Quel est votre métier ? »
- « Maréchal-ferrant »
- « Ce n’est pas un métier du Cheval » !
Le candidat a du argumenter. Il n’y a pas de quoi être nostalgique du passé car il reste toujours à démocratiser l’équitation : mettre à la portée de tous la Formation du Cavalier.

 

 

TOP 

Manque de reconnaissance & Sentiment de gratitude :  http://blog.mars-lab.com/Dossiers/2014/manque-de-reconnaissance-sentiment-de-gratitude-mai14-volet1.php#.U2pv2lc21CA

 

 

TOP ? FLOP ? 

Aux nostalgiques des Haras Nationaux, l’IFCE représente encore 52 millions d’euros (hors salaire de plus de 1000 personnes). J’espère que l’information est fausse…

Le nouveau contrat d’objectif 2014 est en relation avec le Point 3 : http://www.ifce.fr/parution-du-rapport-dactivite-2013-de-linstitut-francais-du-cheval-et-de-lequitation/

 

TOP

Olympic Glory donne le coup d’envoi de la levée de Fonds d’Al Shaqab pour le JackBerry House
La victoire d’Olympic Glory a permis à une initiative d’Al Shaqab Racing de démarrer de belle manière. L’écurie va en effet verser les gains obtenus par le cheval au Jack Berry House, le deuxième centre de rééducation pour jockeys blessés du Injured Jockeys Fund. Ce centre doit ouvrir en novembre prochain.

Al Shaqab a dressé une liste de vingt chevaux, et les gains (victoires et places) engrangés au Royaume-Uni par ces chevaux seront reversés au Jack Berry House, afin de l’aider à obtenir les fonds désirés (3,1 millions de livres). Olympic Glory ne fait pas partie de la liste des vingt chevaux, mais le Cheikh Joaan Al Thani a décidé de reverser ses gains des Lockinge Stakes pour marquer le coup d’envoi de l’opération.

Harry Herbert, racing advisor d’Al Shaqab Racing, a déclaré : « Le Cheikh Joaan veut apporter son soutien au formidable travail effectué par Jack Berry et l’Injured Jockeys Fund dans le pays, et le Jack Berry House est un parfait moyen de les aider. Nous avons créé le Al Shaqab Racing Super 20, un groupe de vingt chevaux, et tous leurs gains de victoires et places obtenus cette saison seront reversés au Jack Berry House. »

 

 

TOP 

Salut Jappeloup

Bien sûr que je savais Pierre Durand & Jappeloup nichés en Gironde, mais où ? C’est Patrick Poletto qui m’a identifié l’endroit et l’association qui les accueillait, devenue depuis 1989 un centre équestre. D’ailleurs, ses petits cavaliers ont des positions d’anglais 2 ½ points. C’est toujours réjouissant.

Un article présentait la tombe de Jappeloup. Que de souvenirs…

 

TOP par JDG

Pourquoi il faudrait faire simple, ordonner les choses, croire à l’éducation à la base de la filière cheval, au perfectionnement :

 

« JEANNOT ANDT AU BORD DU MALAISE

propriétaire-éleveur de Storm of Saintly, Jeannot andt a vécu le plus beau moment de sa vie de propriétaire [en remportant le Grand Steeple Chase de Paris 2014, 6000 m]. il nous a raconté : « Je n’en peux plus ! J’ai les nerfs tendus et des crampes d’estomac ! Storm of Saintly a donné tout son coeur sur la piste. C’est une drôle d’histoire qui m’arrive, car j’ai failli tout arrêter il y a quelques années. Avant d’arrêter, je me suis dit qu’il fallait que je teste une dernière fois chez un grand entraîneur, voir si cela venait de moi ou pas. Si c’était de la malchance ou non. Et bien nous en a pris ! C’est merveilleux ! Je suis très ému, j’ai toujours cru en Storm of Saintly. c’est une victoire mythique, c’est la belle des

belles ! » :

La course : http://youtu.be/UoCsa0HzdKY

L’éleveur : http://youtu.be/_oFrr0jXILo

Les émotions d’un grand entraîneur Guillaume Macaire : http://youtu.be/ThkYSFFGwd4

Le père du Jockey : http://youtu.be/VKXu2GFCxT0

Le jockey Vincent Cheminot vu par Jean-Paul Gallorini, un autre grand entraîneur : http://youtu.be/wWxAc-3j7HU

 

UNE HISTOIRE "À LA SAÔNOIS"

Storm of Saintly a grandi au haras de nonant-le-pin, comme un certain Saônois. « J’ai eu un seul partant dans le prix du Jockey club (Gr1) et un seul dans le "Grand Steeple", nous a dit Olivier Corbière, animateur du haras. et les deux ont gagné ! » les deux ont consacré des propriétaires ayant peu de chevaux, Pascal Treyve pour Saônois, et Jeannot Andt, grossiste en produits laitiers en Alsace, pour Storm of Saintly. Et Nonant est le trait d’union pour ces deux chevaux.

 

UN CLIN D’OEIL À LA FERMETURE DE GDE

La victoire de Storm of Saintly est un beau clin d’oeil à la décision de justice de fermer la décharge de Nonant-le-pin, située au coeur d’une grande région d’élevage. Une région

qui a notamment couronné un vainqueur de "Jockey club" et de "Grand Steeple" en deux ans… « Storm of Saintly a été élevé sur les terres de Nonant-le-pin et nous espérons que la décharge sera fermée définitivement… », a ajouté l’épouse de Jeannot Andt.

 

 

TOP

Diane… Chapeau… http://youtu.be/umRfIIaR40E

 

TOP TOP 

Soins anti-dermite : Les crins repoussent et le poil redevient brillant en cette saison

 

TOP 

Whippets : Tél. 05 46 04 16 55

 

TOP

Resto sur l’île d’Oléron : La Tampa à St-Trojan-Les-Bains (17)

http://youtu.be/n9AIzmIdo_I

 

FLOP

Plus de trois mois à suivre des compétitions Club, CCE ou autres, et j’avais oublié la médiocrité et les conditions dangereuses qu’offre le CSO ! Ce jour, une manche était sans chrono et l’autre avec chrono, le niveau d’équitation change totalement, qu’attend la FFE pour interdire le chrono sur les épreuves Club, indice 4 et 3 ? Un mort !

J'ai aussi observé de belles équitations en devenir. Cependant, la pression placée sur les couples me semble complétement surréaliste par rapport à la mission d'uné école d'équitation. On pourrait croire que la crédibilité voire la viabilité d'une entreprise serait remise en cause par le classement de l'épreuve, quel gachis !

 

 

 

4 bis. Recherche enseignants de métier (-/+)

par Adeline Cancre  (Professionnels de l’enseignement… )

 

Il existe un moyen, se rencontrer entre personnes capables :

1. Il existe des établissements structurés, mais qui ne trouvent plus d’enseignants… capables ;
2. Il existe des enseignants capables, mais qui n’arrivent pas ou plus à joindre les deux bouts.

 

Une idée, ces deux catégories de personnes devraient essayer d’échanger, qu’avez-vous à perdre ? Votre honneur, votre fierté… c’est peu de choses, mais surtout les gens intelligents se reconnaîtront.
C’est ainsi que Johannes a fermé sa structure en location à proximité de Blois, « pendant qu’il en était encore temps », pour rejoindre l’équipe de L’étrier charentais en gardant son indépendance. L’homme est fin et en plus, il connaît la complexité du système. Tout le monde semble heureux…

 

Sinon, passez une annonce ou appelez-vous les uns les autres :

http ://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/formationBPJEP_recommandee

 

 

5. Australie, le Cheval n° 1 (++)

parJDG  (Tout public)

 

A lire par les hommes qui savent, qu’on ne peut pas faire mieux que ce à ce à quoi ils contribuent :

 

« À MELBOURNE, LEs COURSES FONT MIEUX QUE LE TENNS ET LA F1 !

Ancien Premier Ministre de la colonie de Victoria, en Australie, John Brumby a pu mesurer le

poids du Racing Carnival de Melbourne aux premières loges. C’est le premier événement sportif

d’une ville pourtant mondialement connue pour son dynamisme dans de nombreux domaines. En 2012, sur les deux mois de l’événement, entre septembre à novembre, plus de 706.000 spectateurs ont assisté aux réunions des hippodromes de Caulfield, Moonee Valley et Flemington, soit 70.000 de plus que le pourtant célèbre open de tennis, et plus du double du Grand Prix de F1. On estime à 415 millions d’euros l’apport économique de l’événement, soit près de 30 % des revenus générés par les 8.000 événements ayant lieu dans la capitale de la colonie.

Selon John Brumby, les courses de Melbourne contribuent activement à la réputation de la ville, élue à plusieurs reprises « ville la plus agréable à vivre au monde », mais aussi

trois fois, entre 2006 et 2010, "ultimate sports city".

L’ascension du continent asiatique voisin et la demande d’une nouvelle classe moyenne consommatrice de loisirs doit de nouveau profiter à Melbourne, et dès lors à son

Spring Racing Carnival. Le Melbourne Cup, sommet de la saison avec plus de 100.000 spectateurs, a donc de beaux jours devant lui. »


J’imagine que c’est le rendez-vous de tous les passionnés du Cheval :

www.larelationchevalcavalier.com/?C=Ensemble/Autour_du_cheval

 

 

 

6. Pédagogie & Astuces (-/+) 

par Adeline Cancre (Tout public)

 

 

L’UCPA de Bois le Roi m’avait déjà présenté d’excellentes astuces pédagogiques, en voici d’autres provenant de St Médard en Jalles :

 

Les rênes « façon pony games ». Cela m’a rappelé qu’en janvier dernier observant un entraînement de Pony Games en région Rhône-Alpes, j’avais suggéré d’essayer cette texture moelleuse pour les débutants… C’est maintenant prouvé et génialement satisfaisant.  Acheter de la corde souple, 2 mousquetons et une pince à linge, et vous faites de petits cavaliers anglais en 5 leçons.

 

 

Si beaucoup de cours chez les petits prônent l’autonomie du jeu, le mouvement est rare ! J’ai assisté à l’idée la plus magique de l’année. La monitrice participe au jeu, intelligemment, pour lancer le mouvement sur lequel le reste des couples s’animent. Lorsque l’autonomie dans le mouvement est démontrée, le jeu c’est génial.

 

 

Aide pédagogique : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/Aide_pedagogique

 

 

A installer chez le débutant à l’occasion des 1ers cours, le contrôle de fondamentaux qui feront toujours la différence en dynamique :

- 2 à 3 cours particuliers (1/2 h) : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/Livre1#livre3
 

- 6 cours collectifs (1 h) : www.larelationchevalcavalier.com/?C=Ensemble/Ecole_du_debutant_gratuit

 

 

Pour le cavalier en recherche de perfectionnement dans l’intention de situer l’origine des problématiques : www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/Livre1

 

 

 

 

7. « Je sais qui vous êtes, vous faites campagne… » !  (++) 

par Adeline Cancre (Tout public)

 

 

Donc, j’ai essayé d’échanger avec le plus de personnes concernées pour pouvoir comprendre. Le plus grand nombre a gentiment répondu présent ; comme à leur habitude les hommes FFE réagissent négativement :  « Je sais qui vous êtes, vous faites campagne, vous ne pensez pas que je vais vous accueillir chez moi (1)… Vous vous trompez on ne peut faire différemment, c’est le ministère de la Jeunesse et des Sports… (2)» !

 

(1) Que ces personnes se rassurent, par ces seuls mots, ils ne savent pas du tout qui je suis. Pour l’instant, je cherche simplement à comprendre et à dénicher la compétence disponible comme mon approche bénévole l’organise depuis 2011. De cette initiative, j’ajusterai j’espère le tir car ces personnes qui savent m’attristent ! La filière Cheval va mal, et bien sûr qu'on peut faire autrement, en aurons-nous la chance ? On verra bien, commençons déjà à travailler et à faire travailler autrement et l'avenir sera différent...

 

(2) Intox ! L’argumentation est toujours la même, on pourrait penser à une réponse réfléchie en groupe…


En effet, partie en colère contre les éditeurs, j’ai voulu agir pour une filière Cheval autrement, c’est à dire la construire comme on me l’a appris hors de cette filière. Aujourd’hui, j’ai seulement trouvé un objectif « Juin 2015 ». Cet objectif par honnêteté et construction, je le dis et le développe, ce qui me semble un comportement adapté pour faire déjà avancer les choses en ces temps extrêmement difficiles. J’accepte que ça dérange, que certaines personnes ne souhaitent pas échanger m’en apprend beaucoup sur leur manque de flexibilité mentale.

 

 

 

8. Cinq règles pour résoudre un problème (++)

par Jean-Luc Hudry  (Tout public)

 

http://www.moralotop.com/comment-resoudre-probleme-prive-professionnel/

 

 

 

 

9. Elections FFE 2016 : Le Conseil des Sages - suite (-/+)

par Adeline Cancre (Professionnels… Tout public)

 

Comment s’organiserait  le Conseil des Sages :

http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/Elections_FFE_2016

 

L’indispensable Conseil des Sages expliqué par les 4 règles de la sociocratie : http://www.questions-de-management.com/sociocratie-les-nuls/

 

 

 

10. Entre réseau social et vitrine commerciale (++) 

parJDG (Passionnés de courses… Tout public)

 

EUROCELES, UN SITE À CHEVAL ENTRE LE RÉSEAU SOCIAL

ET LA VITRINE COMMERCIALE

 

L’agence de communication Point com Un, créée par Melinda, Clélia et Julia Chassagneux, vient de lancer une plateforme de communication inédite sur le net, Euroceles. Le site est conçucomme un hybride entre le réseau social et la vitrine commerciale, et permet la rencontre entre les professionnels des courses, souhaitant voir leur domaine d’activité entrer

dans les systèmes de communication du XXIe siècle, et le grand public. Les personnes complètement extérieures au milieu, toutes susceptibles de devenir un jour propriétaires, vont pouvoir se connecter et créer gratuitement leur profil. Elles pourront alors accéder aux fiches de tous les acteurs du milieu : entraîneurs, éleveurs, jockeys, courtiers, écuries de groupe, hippodromes etc., et sur le principe des réseaux sociaux, suivre l’actualité de leur socioprofessionnel préféré. Mais Euroceles ne s’arrête pas là. Il permet aussi de diffuser des annonces, notamment des parts de chevaux à vendre ou d’écuries de groupe encore disponibles, consultables par tous les inscrits. Pour les professionnels, Euroceles représente un outil de communication incontournable.

 

Au contraire d’un site personnel qui reste isolé et consulté la plupart du temps par des personnes qui le connaissent déjà, Euroceles crée un véritable pont entre le professionnel et toutes les personnes intéressées par le cheval et le sport en général, donc potentiels propriétaires. Chaque professionnel, qu’il soit entraîneur, éleveur, jockey, courtier, écurie de groupe, hippodrome, maison de vente, aura une fiche personnalisée et automatisée, réunissant toutes les informations

et actualités quotidiennes le concernant : engagements des chevaux, résultats, palmarès des "pros", des chevaux, des meilleures ventes, actualités et articles (en partenariat avec Jour de Galop), chevaux en ventes publiques, naissances, moyennant un coût de création et de

mise à jour régulière. Pour découvrir ce site, vous pouvez cliquer sur ce lien :

http://www.euroceles.com/

 

TROIS QUESTIONS À CLÉLIA CHASSAGNEUX

En compagnie de ses deux soeurs, Melinda et Julia, Clélia Chassagneux, fille d’éleveurs (les "Quercus" et les "Eria"), est à l’origine de ce concept inédit.

 

JDG. – Quelle a été la genèse d’Euroceles ? Clélia Chassagneux. –
Nous voulions avant tout aider à faire découvrir le monde des courses, permettre à ce milieu

fermé de communiquer vers le plus grand nombre. L’objectif est aussi de rendre les professionnels plus accessibles, de désacraliser en quelque sorte ce monde qui peut paraître, pour le large public, hermétique. C’est pour cette raison que le VIP d’Euroceles est le propriétaire, ou le potentiel propriétaire.

 

Comment décrire ce concept ?

Il s’agit vraiment d’un hybride entre le réseau social et la vitrine commerciale. Pour les professionnels, il s’agit vraiment d’un outil de communication. Nous savons qu’aujourd’hui,

les propriétaires ne sont pas assez suivis au niveau de la communication, par manque de temps des professionnels.

Grâce à Euroceles, toutes les informations les concernant seront regroupées et mises à jour. C’est un peu comme un press book ludique et dynamique où toutes les informations sont automatisées. Le site permet aussi de créer des conversations privées. Cela sera notamment très utile pour les managers des écuries de groupe, qui représentent vraiment l’avenir des courses.

 

Le site est actif depuis la semaine dernière. Quels sont les premiers retours ?

En moins de trois jours, nous sommes déjà à 620 inscriptions, ce qui est un très bon score. Nous sommes en pleine campagne de promotion du site, à la fois sur les réseaux sociaux pour sélectionner les personnes à qui nous voulons nous adresser, ainsi que dans le monde du cheval au sens large, qui représente un vivier potentiel important de futurs propriétaires. La clé du succès, c’est avant tout qu’un public le plus large possible s’inscrive.

 

 

 

11. Recommandés par LRCC (++)

par Adeline Cancre (Tout public)

 

Chevaux et poneys à vendre

C’est l’Homme qui fait le Cheval donc, si vous cherchez un cheval ou un poney à acheter, il semble profitable de contacter directement les valorisateurs de chevaux et poneys recommandés par LRCC. Ces hommes et femmes sont sympas, pas forcement de véritables commerçants, mais des travailleurs qui savent de quoi ils parlent, c’est l’essentiel lorsque l’on souhaite investir : http ://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Cavaliers_Jeunes_Chevaux

 

 

Stages recommandés LRCC (avec cheval et exceptionnellement sans)

Choisissez un référent de qualité et rencontrez-le régulièrement :

http ://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Intervenants/intervenants

 

 

Stages recommandés LRCC (sans cheval)

AC : Voici une sélection d’établissements équestres où j’ai passé un minimum de 3 jours :

http ://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Centres_Equestres

 

Rappelez-vous toujours que de tenir à cheval est (très… trop) facile, mais que la pratique de

l’équitation est une démarche d’écoute, d’ajustements de position et de répétitions JUSTES

(comme dans toute démarche d’apprentissage) à organiser auprès de personnes compétentes. Ce sont les raisons pour lesquelles il est important de choisir un centre équestre ou/et ses enseignants, en considérant une somme de critères, qui vous feront progresser grâce aux préliminaires de contrôle d’une position neutre (la condition obligatoire pour découvrir la véritable indépendance des aides). Leurs explications et les exercices seront simples (ce qui permet de comprendre le cheminement), structurants et adaptés à votre niveau. Mais les répétitions pour l’ajustement de LA position sont déterminantes comme valeur pédagogique de progression et de satisfaction. Cela pourrait sembler une perte de temps, mais elle est INCONTOURNABLE…

 

 

Formations et formateurs BPJEPS recommandées LRCC

Le tuteur fait l’enseignant :

http ://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/formationBPJEP_recommandee

 

Formations « Cavaliers pros »  recommandées LRCC

www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/formation_cavalier

 

 

 

12. Les “TOP” FFE (++)

par FFE (Tout public)

 

- Les Fédératives ont rejoint les « peu mieux faire »
 

JUIN 2012
 

- « Année 2014
L’enjeu de l’année en cours est la définition d’un nouveau contrat d’objectif, qui devra préciser les missions clés de l’ifce, en tant qu’institut technique, définir sa dimension territoriale et refonder un équilibre économique de l’établissement. Les premiers enjeux sont la structuration et le développement de la formation, l’innovation pédagogique, l’intégration de l’établissement dans la logique du grand INSEP et la prise en compte du parcours d’excellence sportive de la FFE. La recherche doit poursuivre son travail au profit du cavalier et de la relation homme/cheval et mettre en place une méthode pour favoriser une offre dans les domaines économique et social. Enfin, dans le cadre d’une ordonnance qui sera prise en application de la loi d’avenir agricole, le développement d’une nouvelle mission de contrôle sanitaire et de l’identification des animaux est en cours. ».

http://www.ifce.fr/parution-du-rapport-dactivite-2013-de-linstitut-francais-du-cheval-et-de-lequitation/

 

AC : L’ifce valide la philosophie de l’association La relation cheval cavalier, j’ai hâte de suivre ce que va annoncer le château de cartes pour 2016.

 

 

13. Les « Peut mieux faire »  FFE (-/+)

par FFE (Tout public)

 

La FFE semble à l’écoute, rappelons-nous que le prochain président devra ordonner et contracter cette production onéreuse :
 

1. Les Guides Galop

 

- Critique Guide GALOP 1 :
http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_GuideGalop1_critique.pdf

 

- Critique Guide GALOP 2 :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_GuideGalop2_critique

 

- Critique Guide GALOP 3 :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/G3_FFE_critique.pdf

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/G3_FFE_technique.pdf

 

 

2. « Fédératives interrégionales publié le 04/03/2014 | 15h15

« Pour mieux informer les dirigeants de clubs en région sur l’actualité concernant l’équitation, la Fédération Française d’Equitation organise une série de réunions sous la forme de « Fédératives interrégionales ». 

Serge Lecomte, Président de la FFE, sera à votre disposition pour échanger sur tout ce qui concerne la vie fédérale et les différentes initiatives de la Fédération.

Sophie Dubourg, Directrice Technique Nationale, Frédéric Bouix, Délégué Général, et les équipes de la Fédération, aborderont les principaux sujets du sport et de la formation, de la TVA et des projets de développement.
De notre faculté à échanger dépend notre capacité à innover et à donner une image positive de nos activités.

La première réunion aura lieu le lundi 24 mars 2014 à Toulouse, avec le Comité Régional d’Equitation de Midi-Pyrénées. D’autres rendez vous sont déjà programmés le lundi 14 avril en Pays de la Loire (Angers) et le lundi 5 mai en Bourgogne (Pouilly en Auxois). »

 

 

20/05/14 : Il semblerait que les fédératives n’aient pas déplacé les foules, que les réponses aux questions pertinentes aient une nouvelle fois été évitées, que des propositions aient été encore réalisées (mais toujours en fuyant la présentation d’un cadre économiquement sain) et qu’une opération de séduction s’organise à Lamotte-Beuvron autour des constructions Lecomte.

 

 

 

14. Les « FLOP » FFE (--)

par FFE (Tout public)

 

 

Car la pression semble bouger les motivations fédérales, gardons en mémoire :

 

Septembre 2012


- Critique Plan FFE de Formation du Cavalier 2012 :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_PlanFormationCavalier2012_critique.pdf

 

 

Février 2014


- La REF : Lire pages 6 à 8 ; 15 ; 18 – 19 …

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/LAREF+152+WEB.pdf

 

- La FFE s'achète une conduite sur le dos de l'Etat : http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_zero_responsability_BPJEPS.pdf

(On a essayé de me convaincre du contraire, j’ai failli y croire, mais je sais ce que j’ai entendu à ce sujet pendant déjà 18 mois : il n’y a jamais de fumée sans feu). D’autre part, je connais au moins une fédération qui est en train de reconstruire tout le travail d’une mauvaise présidence.
 

Mars 2014

 

- Une politique des centres équestres au bord de l’implosion
http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_evolution_Clubs.pdf

 

 

 

15. L’ « inconnu » FFE

par des gens bien introduits dans le milieu équestre (Tout public)

 

Trois personnes m’ont déjà rapporté que Serge Lecomte ne se représenterait plus à la présidence de la FFE contre une : « Cela m’étonnerait ».

 

Les choses semblent évoluer, mais à suivre…

 

Petit échange au sujet de ma possible candidature aux élections FFE :

- « C'est un très beau challenge. Petite info discrète svp, l'actuel Président ne se représentera pas. ».

AC : C'est ce qu'il dit en effet, ce que je ne crois pas vraiment, et le remplaçant aurait les mêmes intérêts... A suivre ! 

- «  Je peux vous assurer qu'il ne se représentera pas, je ne peux malheureusement pas en dire plus sans compromettre mes informateurs ce que je ne ferais pas car ils me font confiance mais vous allez vite comprendre pourquoi il ne pourra pas se représenter. »

AC : Très bien, mais le successeur envisagé est un personnage du même style donc, en effet génial challenge ! Merci.

 

 

 

 

16. Les scandales FFE (----)

par un pouvoir qui « sait » qu'on ne peut mieux faire ! (Tout public)

 

 

AVRIL 2014
MAI 2014

 

 

AVRIL 2014

L’Association a été créée pour être un laboratoire d’échanges, d’analyses et d’idées, elle le restera car le temps est plus que jamais compté notamment pour l’Endurance et le Tourisme équestre :

 

Le sud est une région riche en disciplines et performances internationales, l’enduranceest son fer de lance, mais également la 2ème discipline en France. Servons-nous de cet exemple pour démontrer de l’aboutissement d’une promesse fédérale argumentée en 2008.

1. L’endurance est l’évolution sportive de la randonnée développée en son temps par le Tourisme équestre. La discipline s’est progressivement structurée entre performances sportives françaises et passion des pays arabes.
En 2008, la FFE fédère en divisant ce bastion indépendant en promettant monts et merveilles, notamment la redistribution d’un euro par licence.

 

Vers les années 2010, la FFE supprime les primes à l’organisation des compétitions d’endurance en justifiant le marché et le sponsoring des pays arabes ! Les prix des engagements explosent, les gains n’existent plus et les compétitions se raréfient à cause des lourdes charges administratives : préfecture, mairie, gendarmerie, pompiers et FFE ; des lourdes charges organisationnelles : véto, maréchal, médecin et ambulance ; des lourdes charges d’entretien des chemins, du fléchage et des contrôles.
Et cerise sur le gâteau, l’ex CRE du Languedoc Roussillon s’est attribué l’euro par licence. Par contre, côté TE, il semble que des papiers ne soient pas en règle.

 

Les « monts et merveilles » FFE se transforment en une véritable escroquerie pour le monde de l’endurance : « On aurait dû plutôt s’associer aux courses qu’à la FFE », c’est le moins que l’on puisse dire :

 

Epreuves            Club                 Amateur            Pro            International

 

2013                1715     + 196        864      - 430     fin !        - 356      71

2012                1561                    1147                  fin !                     91

2010                1519                    1294                355                       72

2008                1322                     1132                346            381     35

 

 

 

2. Les titrés par dizaine ne sont pas mieux médiatisés que les autres.
A la demande de Serge Lecomte, compte tenu de sa disponibilité limitée, un courrier lui a été adressé en présentant une solution pour y remédier. Ce courrier remonte au rassemblement du lancement des JEM (c’est-à-dire à au moins un an), et est demeuré à ce jour sans réponse… Ce genre de courrier doit maintenant constituer une pile d’un mètre !

 

3. Dans une moindre mesure des problématiques, il faut toujours avoir un simple Galop 2 pour participer à une épreuve d’endurance, même au niveau international. Imaginez-vous les risques encourus par les meilleurs couples. Même si la qualification reste obligatoire, les capacités des chevaux doivent être préservées…

 

4. Donc, la promesse FFE avait divisé le monde du Tourisme équestre dont la partie restée indépendante a créé l’association Equiliberté : http://adherent.equiliberte.org/index.php?lang=fr

 

En lisant attentivement l’offre de licence de cette fédération, on s’aperçoit vite de l’autre scandale, la Licence FFE !


Le Tourisme équestre du Languedoc Roussillon a porté l’escroquerie FFE devant la justice…

 

 

5. Le nivellement par le bas contamine aussi depuis 2008 le Tourisme équestre(REF n° 153 - Mars : p. 32 – 35)
 

« Le brevet de Maître Randonneur est un diplôme de la FFE–CNTE formant des pratiquants émérites reconnus dans le domaine du tourisme équestre [émérite par le système FFE, non pour les Pros du TE].Créé en 1971 par l’Association Nationale du Tourisme Equestre (ANTE), il valide les capacités à exercer une fonction d’expertise [en bureau] pouvant conduire à mener des interventions dans cette spécialité. Acteur engagé, il contribue au développement et à la promotion du tourisme équestre et de l’équitation de pleine nature, dans le respect des principes éthiques et déontologiques de l’activité et du CNTE.

Pour obtenir ce diplôme, les candidats sont, dans un premier temps, convoqués pour passer un entretien devant un jury. Seuls, ceux qui sont retenus à l’issue de cet entretien pourront suivre la formation [si les sélections se font comme pour la formation BPJEPS on peut prendre peur, car la Jeunesse et Sport a bon dos !]et se présenter à l’examen de Maître Randonneur. Le second entretien a pour objectif de choisir une problématique pour réaliser un mémoire et un tuteur pour la rédaction de celui-ci. Une fois leur candidature acceptée, les candidats suivent une formation de 12 mois durant laquelle ils rédigent leur mémoire en vue de le présenter lors de la soutenance qui décide des résultats et de la certification.

A travers ces parcours de formation, le CNTE souhaite constituer un ensemble documentaire de

qualité à disposition de la profession via la rédaction des mémoires. »

 

Combien de mémoires faudra t-il donc pour remplacer et annuler l’expérience du terrain ? C’est un métier de vie, de partage, de rencontre avec la nature… Ces randonneurs étaient ouverts sur le monde et vont devoir écrire et lire des mémoires. Je crois que c’est la pire offense que la FFE pouvait porter au Tourisme Equestre ! Pour comprendre la différence entre un Guide international TEet un Maître randonneur FFE, percevons la différence de culture entre :
Un « Ecuyer Chef »  des années 80 :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/EcuyerChef_GalPierreDurand.pdf

Un « Ecuyer Chef » des années 2000 :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/LAREF+152+WEB.pdf Lire pages 6 à 8 

 

On m’a dit en PACA que la clientèle du tourisme équestre avait changée, que le job devenait impossible… ce n’est que le début avec ces discours business où la clientèle est manipulée au lieu de recevoir tranquillement et efficacement une enrichissante éducation !

 

Si je transmets ces informations, c’est dans le but d’informer et de montrer le travail en profondeur que le prochain président de la FFE devra réaliser. Il devra être dévoué à sa filière, extrêmement mobile et d’une intégrité exemplaire… C’est un véritable job pour du bénévolat ! Le système est au bord de l’implosion, car bien sûr les mécontents tentent de se rattraper sur d’autres fronts…
L’évolution nationale ne sera possible que si le prochain président de la FFE temporise ces excès régionaux en prônant le gagnant-gagnant, car au combat tel qu’organisé le plus souvent actuellement, tout le monde y perd, mais plus grave l’énergie dépensée est brûlée inutilement et contraint comme toujours ceux qui tentent de préserver le travail de qualité…

 

Nous pourrions aussi nous demander pourquoi le Tourisme équestre était le fleuron du Languedoc Roussillon, c’est une histoire qui tourne bien évidemment autour d’une remarquable nature, ses chemins des vignobles propres, la considération au tourisme, mais aussi de compétences qui ont œuvré pour le Cheval, j’ai croisé des élèves de Marc de Balanda (et d’autres qui m’étaient moins connus) des cavaliers de CCE devenus guides internationaux développant ainsi l’ouverture vers l’extérieur… Par ailleurs, je pense que l’image de Pierre Jonquière d’Oriola galopant dans ses vignes y a également largement contribué.

 

A chaque nouvelle discipline découverte, équitation western, voltige, endurance, pony games… la FFE ne joue pas le rôle argumenté en 2008. A lire la REF, on pourrait croire le contraire, l’effet magique des mots et du marketing, des paroles…

 

 

 

MAI 2014

 

Entre les régions Languedoc–Roussillon, Midi-Pyrénées et Aquitaine, j’ai rencontré beaucoup de cavaliers de CCE et la chute du nombre d’épreuves de CCE entre 2010 et 2013 se poursuivra, après l’Endurance que cherche la FFE ?

 

Epreuves            Club            Ponam      Amateur        Pro      Prépa    International

CCE

2013                   1907            2 235          602            150          76            22    = 4992 épreuves

                          - 25 %         - 4 %         - 28 %         - 55 %    + 584 %     - 36 %       - 18 %

2010                    2532            2 318          836             334        13             34    = 6067 épreuves

2008                    1929            1 580            731            187                        32

 

 

D’autres malaises existent en CCE, je dois dépasser l’Aquitaine pour les présenter. En fait, je finis mon Tour de France et récapitulerai dans « 21 mois d’observations et d’échanges ».

 

           

 

 

 

17. Courses & Emotions (++)

par Youtube – Equidia  (Tout public)

 

 

Youtube m’ait de nouveau accessible donc voici de magnifiques arrivées de Groupe 1 :

 

Poule d’Essai des Poulains(1600 m) : http://youtu.be/ISOZwehjeZY

Interview du jockey Stéphane Pasquier : http://youtu.be/X-cCilDHPKc

 

1. Poule d’Essai des Pouliches(1600 m) dont la belle victoire d’ Avenir certain a porté une enquête de 45 minutes : http://youtu.be/1e48056ruw8

Interview de l’entraîneur Jean-Claude Rouget :  http://youtu.be/JCkT_DnpSC8

Du jockey Gregory Benoist : http://youtu.be/W9iFQ428cV0

Du propriétaire de la seconde, Veda : http://youtu.be/KA4qLrukb4g

 

2. Miss France gagne les 1000 m Guinées anglaises : http://www.youtube.com/watch?v=zYYQ1WjsF0o

 

3. Le Prix Cléopatre pour Shamkala : http://www.youtube.com/watch?v=0Ov7ZL0wyVg

 

4. Dernière préparatoire du Diane, We are dans le Prix St Alary : http://youtu.be/60WMZ9KWUMs

Son entraîneur, Fredy Head : http://youtu.be/SrL6KVV1slk

 

Toute les 4 participeront au Prix de Diane le 15 juin prochain à Chantilly…

 

Le Jockey Club (2100 m) à Grey Gastby, entraînement anglais-élevage français :
http://youtu.be/HiaFtYdt9OA

 

 

2000 Guinées d’Irlande(1600 m) : http://youtu.be/xeVcYvHvvTk

1000 Guinées d’Irlande (1600 m) : http://youtu.be/UOtOYqStD68

 

Harp Sharp, 2ème du Diane japonais (2400 m), mais certainement au départ de l’Arc après avoir refait le champ de course avec un fer en moins : http://youtu.be/2uYQxIRTc-I

 

Cirrus des Aiglesenchaîne les victoires de Groupe 1, Prix d’Ispahan : http://youtu.be/idqlCiRIOQo

Son entraîneur et son propriétaire, émus : http://youtu.be/YkJGzw5FnCQ

 

 

L’Anjou Loire Challenge (7300 m) : http://youtu.be/dvEjILGGIzI

 

 

TROTTEURS

Le Grand-Prix d’Amérique suédois
1ère batterie : http://youtu.be/6Jag3odvEH0
 

L’Elitloppet pour Timoko « Go go Timoko » : http://youtu.be/YkJGzw5FnCQ

 

 

 

 

17 bis. Pré-entraînement & Thalasso - (++)

par Adeline Cancre  (Tout public)

 

Retrouvé cavalier, homme de cheval à l’île d’Oléron – Saint-Trojan-Les-Bains, Hervé Laubacher pré-entraîne ou régénère aussi des pur-sangs. L’adresse est connue des grands professionnels de la région. L’expérience CCE et CSO apporte l’avantage aux chevaux de bien fonctionner dans la sérénité « Calme, en avant et droit » :

 

Echauffement au trot : http://youtu.be/HGE4iOFfI2g

Canter : http://youtu.be/c9A5dZAh8bc

Sur la main : http://youtu.be/PszFcM6lzYs

Retour au calme : http://youtu.be/4zx3Ol_l8kA

 

 

Hervé Laubacher  - Les écuries du Carbet (17)

 

 

 

C’est aussi l’endroit où Sleeping Car coule des jours heureux, leader exceptionnel des balades au clair de lune, sous les pins ou dans les dunes. Ce fut un honneur de le chevaucher pour découvrir de magnifiques paysages.

 

 

 

 

 

18. Entretien d’un terrain en herbe (++)

par Patrick Poletto  (Tout public)

 

- «  Tu vas voir chez Patrick Poletto le meilleur terrain en herbe de France » me dit Jacques Granchamp des Raux.

- « Quelle bonne nouvelle, je vais lui demander de me décrire l’attention portée. » :
- « Le terrain est tondu régulièrement comme un terrain de foot. Il est ressemé une fois par an. Précédemment, l’herbe est griffée, égalisée et ressemée. En premier lieu, les abords sont ressemés à la main puis, l’ensemble est saupoudré à l’aide d’un semoir. Un petit engrais est placé 2 à 3 semaines avant l’événement puis, le terrain conservé dans la bonne hydrométrie.

Avant le terrain était sablé deux fois par an, maintenant nous le faisons qu’une fois au printemps. Un petit gravillon est projeté sur 0,5 cm d’épaisseur car le sable proprement dit étouffe l’herbe. Ce petit gravillon donne la souplesse, le confort, indispensables au déplacement du Cheval. Tu vois c’est simple. »
- « Vu comme ça c’est sûr, mais je vais quand même communiquer la recette ! ».

 

 

 

19. La dynamique du CCE (++)

par Adeline Cancre  (Tout public)

 

Depuis 3 mois, presque chaque week-end, je suis au sein des organisations de CCE et chaque week-end est plus surprenant que le précédent. En parallèle, je lis sur les réseaux sociaux « la fin du CCE ». Qu’on m’explique comment peut-on développer en divisant ?

 

La filière du Cheval devrait apprendre à voir les choses en additionnant, et là avec ce que le Cheval démontre depuis des siècles, notre Sport « Autour du Cheval » est n°1 : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Ensemble/Autour_du_cheval

 

C’est l’approche sociale, développementale… éducative qu’il faudrait aussi véritablement mettre en scène. Les premiers bénéficiaires seraient les enfants et les organisateurs ! Ajuster, Inciter plutôt que construire au détriment de ...

 

 

 

20. Déficit d’image (++)

par Hubert Tassin  (Tout public)

 

AC : Je retiendrais sur ce nouveau très bon sujet de fond, l’initiative commune, le déficit d’image de la Filière Cheval :http://www.larelationchevalcavalier.com/File/GdS_Deficit_d_image.pdf

 

Et la raison, l’obligation de développer un collectif commun en attendant une éthique de la Filière Cheval : http://www.larelationchevalcavalier.com/EMails/index.php?EMail=../EMails/Mails/NewsLetter-2014-04.html&Graf=Cheval#3

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié la lecture de cette newsletter, pensez à la transmettre à vos amis.
Si vous n’appréciez pas… le droit de réponse est  encouragé car la critique montre l’intérêt
et produit les solutions comme le consensus.
 

L’association LRCC remercie sa sympathique correctrice bénévole, Jocelyne,
le secrétaire générale de l’Association.

 


Cette newsletter est une Tribune ouverte à tous, et sur tous les sujets, pour l’intérêt du Cheval et de ses passionnés. Pour transmettre aussi vos idées http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/Contact

 



La relation cheval cavalier