logo : La relation cheval cavalier

Lettre a mon cheval

La relation cheval cavalier

Cette newsletter est une Tribune ouverte à tous, et sur tous les sujets,
pour l’intérêt du Cheval et de ses passionnés.

 

Génial (++) - Bien (+) - Pédagogie (-/+) - Bof (-) - Oups (- -)

 

2. CoupS de cœur (++)

3. L’accord du corps, c’est aussi la méthode Rabouan ! (++)

4. Flop…  Top… (-/+)

4 bis. TVA (++)

Aide à la mise en place de vos nouveaux tarifs

5. Photos « Juin » - Observations « Juillet » (++)

6. A réfléchir ? (-/+)

7. Propriétaire Sports Equestres  & Courses (++)

8. Courses & Emotions (++)

9. Elections FFE 2016 : Des formations pour pur-sangs ! (-/+)

10. Recommandés par LRCC (++)

11. Les “TOP” FFE (++)

12. Les « Peut mieux faire »  FFE (-/+)

13. Les « FLOP » FFE (--)

14. L’ « inconnu » FFE

15. Les scandales FFE (----)

 

 

 

 

 

2. CoupS de cœur (++)

par Adeline Cancre (Tout public)

 

Le camping car est rentré tout guilleret à l’écurie, les régions Charentes-Poitou et Pays de Loire ont su préserver les traditions et innover : http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_evolution_Clubs.pdf

 

Cette lettre d’information est brève (et non corrigée) car mes pensées sont déjà portées au débriefing des 20 derniers mois passés sur le terrain (et ma correctrice préférée est en vacances). Deux tours de France aussi différents que complémentaires, mais des rencontres des derniers instants doivent être soulignées :

 

- Josette Rabouan, institutrice, professeur des écoles, conseillère pédagogique, a révolutionné l’éveil des jeunes enfants autour du poney grâce à un questionnement simple : « Comment éviter l’échec scolaire ? ».

C’est Cora Kircher en décembre 2012 qui en première m’avait parlé du savoir faire Rabouan. J’attendais de pied ferme ce rendez-vous car mon approche sociale des premiers mois reposait aussi sur ce questionnement.
Conclusion : Aucun enseignant ne devrait pouvoir s’adresser à de jeunes enfants sans se rendre précédemment dans la Forêt de Moulière, situation pour le moins retirée !

 

« Qui peut enseigner l’équitation aux jeunes enfants ?

J.R. : Tout simplement, un moniteur plein d’enthousiasme ayant d’excellentes connaissances de la petite enfance et de bonnes connaissances techniques. Qu’il ait conscience que son rôle est extrêmement important pour le devenir de l’enfant… ».

 

Combien de BPJEPS ont aujourd’hui ce profil ?!
Echangeant dernièrement avec une BPJEPS, elle m’a rappelé : « Il faut Bac + 5 pour être professeur de maths... Aujourd’hui, les formations du cheval ont pris la place du CAP de coiffure. » C'est terriblement vrai !

 

- Une autre Grande Dame du Poney, Sophie Normand, (44) m’a dit : « Attention au cours annuel Baby poney, l’expérience m’a démontré que les enfants qui montent très jeunes abandonnent vers 5 ou 6 ans pensant qu’ils ont fait le tour de l’équitation. Ils abandonnent pour mieux se diriger vers la danse, le foot… Il faut savoir les laisser hiverner pour les retrouver motiver au printemps. ».

En fait, un enfant pour devenir cavalier doit grandir, le froid et la répétition créent une véritable contrainte lorsque l'interruption crée la motivation, le dépassement de soi et la fidélisation.

 

- Dans l’Orne, j’ai aussi rencontré Claudine Milet, l’autre précurseur « Des bébés cavaliers » et de l’attention portée aux autistes…
 

Toutes ces expériences sont extraordinaires, mais chaque centre équestre devrait entendre que l’intérêt de l’enfant est le sien sur un long terme…  Ma prochaine réflexion ira dans ce sens, différencier la méthodologie d’éveil des sens et de régularisation des émotions de celle de la pratique équestre, réflexion dans le but de structurer les offres pédagogiques pour mieux les développer…

 

C'est une information très importante car depuis 2010, la tranche d’âge des moins de 10 ans a perdu 20 % de licenciés. Je n’arrivais pas à identifier une véritable raison, mais maintenant j’ai bien peur l’avoir trouvée ! Dans ce sens, le Baby poney avant 5 ans, c’est plus des stages d’une semaine ou des séances équestres de 2 h sur les trimestres agréables qu’une économie à part entière comme les centres équestres l’organisent actuellement. En fait, c’est ce que propose la famille Rabouan…

 

- Jean-Louis Schaff, cavalier averti dans la discipline du TREC et directeur du Centre Equestre du Grand Poitiers. Certains diront c’est facile ce centre équestre est à 100 % municipal. Je ne partage pas ce genre d'opinion, rien est facile et surtout pas de doubler en 5 ans le nombre de licenciés, le nombre de pratiquants à la semaine avec un même budget, surtout que le mieux me semble à venir. Tout confondu, approche sociale et environnementale, enseignement (et cavalerie qui va avec), organisation, développement, c’est ce savoir-faire qui me semble ferait évoluer la place du cheval dans notre société.

Les équidés sont conditionnés à baisser la nuque pour mettre le filet.

 

- Comme en Rhône-Alpes, la discipline du Hunter a convaincu de nombreux établissements du Poitou-Charentes qui permettent d’observer des cavaliers sur leurs pieds. Le hunter associé au CCE comme c’est souvent le cas, c’est génial. Le barème A « style » serait certainement un barème intermédiaire à créer en France, moins frustrant, ce qui ne doit pas être compliqué à simplifier en interrogeant ces régions.

 

 

Aujourd’hui, j’ai passé en revue presque toutes les grandes régions de France, le Nord et l’Alsace très timidement, mais j’approfondirai en fin d’année. A ce jour, voici mon Top 5 et les raisons qui ont motivé mes choix :

1. Poitou – Charentes : Hunter + CCE + Formations + Aide à l’élevage
2. PACA : Entre dynamique humaine et professionnelle et concurrence 
3. Rhône – Alpes : Hunter + CSO + Equita’Lyon
4. Pays de Loire (bridés par le budgétivore ENE que le nouvel état d’esprit HN dessert) : Hunter + CCE + CSO + Formations
4. Bretagne : CSO + Elevage + Expérience jeunes chevaux/jeunes cavaliers (campagnonnage) -> Cavaliers Pro

 

Evidemment mon approche reste exhaustive, mais qu’on veuille me pardonner la France est véritablement grande. Bien sûr, chaque professionnel mériterait cet échange courtois et constructif aux milieux des siens…
 

 

 

3. L’accord du corps, c’est aussi la méthode Rabouan ! (++)

par Adeline Cancre  (Tout public)

 

Quand j’observe l’inconnu, notamment le 3ème cours d’enfants de 5/6 ans, je prends des notes… D’un seul coup, certains enfants relâchés et confiants trottent individuellement en parfait équilibre. La musique crée la dynamique, le relâchement, la tonicité, la joie, la créativité… C’est génial.

 

1. La méthode Rabouan oublie les étriers et les rênes
  La méthode alterne tonicité et détente pendant deux heures. Elle crée le relâchement, l’attention, la solidarité et l’émerveillement du groupe. Les encouragements y sont nombreux et toute critique est écartée.
 

2. La méthode joue des principes de sophrologie, contraction et détente, qui engendre le relâchement
A cet âge et dans notre société de stressés, c’est de l’or en barre ! J’étais au pays des images et des sens. Il est rare d’attendre un rendez-vous pendant plus de 18 mois et sentir perler des larmes de bien être… Remarquable savoir faire, merci Josette.

3. La méthode évoque aussi les cultures équestre et française

Mozart, Léonard de Vinci, Lorena Mc Inic, Jean Petit, Aristote de Rembrandt, la Ste Victoire de Van Gog, tout le monde y passe et à quel rythmne ! Vous imaginez après le retour à l’école ou auprès des parents... Les moments auprès des équidés seront colorés à vie d'émotions positives... Incroyable, mais surtout rien à voir avec la soupe indigeste « Autonomie baby poney » de nombreux centres équestres, notamment ceux de nombreux élèves BPJEPS !

4. La méthode incite à l’échange et à la verbalisation

Le poney, miroir de l’enfant…

 

5. Félicitations, encouragements et directives
Tout le monde fait la même chose, mais l’encadrement est adapté en fonction de la confiance de chaque enfant. Les moins rassurés sont applaudis, félicités : "La main de fer dans un gant de velours" !

 

Le plus amusant dans tout cela est qu'en équilibre au trot car relâché, donc sans rênes et sans étriers, les enfants démontraient de l’accord du corps dont j’ai parlé le mois dernier :

Les pieds plutôt parallèles, les pointe relevées et les bras déployés. Les bras déployés positionnent l’équilibre du débutant. D’ailleurs, comme dans de nombreux sports : http://youtu.be/TWIZAtrC-Uc

 

Le relâchement, ce n’est pas rien faire, être mou, et ne démontre jamais des coudes au corps, c’est la posture en équilibre qui permet le relâchement, les bras y contribuent plus que tout. Pour les moins aidés, les conseils doivent reprendre les informations les plus simples et précises... ce qui est rarement le cas aujourd'hui.

 

 

 

4. Flop…  Top… (-/+)

par Adeline Cancre  (Tout public)

 

 

TOP

Je ne trouve plus la photo mais voici l’idée : les poneys mangent souvent du foin à se faire péter la panse… L’usage du filet à foin pour round baller me semble une excellente idée. Les équidés ne doivent pas être ferrés : http://www.filet-a-foin.com/filet-a-foin-petite-maille/filet-a-foin-pour-ratelier-filet-a-foin-pour-balle-ronde-petite-maille.html?gclid=CjgKEAjw8r6dBRDZprbmndPi90sSJAB2U6dRSWWbLsckAmeDiHifHJ_FLlspkNp5URCu1LOwxVJnVvD_BwE

 

TOP

Il n’est pas toujours facile de tendre des chevaux précédemment « violés », la muserolle Meroth observée chez Equifeel (79) me semble une bonne idée pour annuler ou diviser momentanément l’appui sur le mors…

 

TOP

 

TOP

Lisse et supports lettre de dressage, intelligents, observés sur l’île d’Oléron au centre équestre Le Paddock (17)

 

TOP

J’ai fini mon Tour de France par le département de l’Orne et visité deux établissements qui ont eu l’intelligence de se développer en cumulant des compétences :

http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_centres_equestres&Pop=1&ctreq=456

http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Detail_centres_equestres&Pop=1&ctreq=460

 

 

TOP

Conduite du changement : éviter les points de blocage
http://www.questions-de-management.com/conduite-du-changement-eviter-les-points-blocage/

 

 

TOP

S’organiser efficacement  http://www.moralotop.com/sorganiser-efficacement-sorganiser-reussir-2/

 

 

TOP
Les granulés de bois sont largement utilisés comme litière autour d’Angers et de Saumur. Le coût est divisé par deux par rapport aux copeaux. La texture gonfle à l’humidité, ce qui facilite l’entretien.
Pour ces raisons, il y a 3 ans, Bernard Galobé du Centre Equestre Le Petit Souper à Saumur a retenu cette matière pour changer le sol de son manège : « La première année, c’était tellement moelleux que les enfants faisaient semblant de tomber, ça sentait bon. Le sol n’a jamais glissé car le produit intègre un genre de colle à base de maïs. »
 

 

 

TOP

Le magazine L'Eperon de juillet a révisé sa présentation pour le bonheur des passionnés. Dossier remarquable sur le Parc Equestre Fédéral Lamotte-Beuvron. A lire impérativement !

 

 

4 bis. TVA (++)

par CRE Charentes-Poitou  (Tout public)

 

 

Aide à la mise en place de vos nouveaux tarifs

A l'approche des vacances d'été et de la rentrée, le service Ressources de la FFE vous propose des éléments d'aide pour fixer les nouveaux tarifs de vos prestations à la suite de la parution du nouveau régime de TVA.

Ces informations comprennent notamment les définitions préconisées par les représentants de la filière (FFE, GHN et FNC) issues des différentes rencontres avec les services du ministère des Finances et des Comptes publics.

En cliquant ici, vous trouverez l’ensemble des documents mis à disposition par FFE Ressources, notamment une définition des prestations, une grille de tarif avec les taux de TVA correspondant, ainsi que des exemples de facturation.

 

 

 

5. Photos « Juin » - Observations « Juillet » (-/+)

par Adeline Cancre  (Tout public)

 

Cette photo a été prise sur un carré de dressage à l’occasion d’un CCE

Personnellement si je trouve cette personne présenter une bonne position du buste et des bras, je la pense chausser trop court, ce qui lui fait écarter les genoux, avancer un peu les jambes, appuyer sur ses étriers et s’asseoir « lourdement » sur le dos de son cheval. Ce déséquilibre a pour répercussion de faire s’accrocher un peu la cavalière à la bouche de son cheval qui en profite pour abaisser la nuque et certainement réduire la propulsion. Il y a globalement une équitation en perte de légèreté pour un petit non respect de l’axe vertical.

 

CONSEILS :

 

- Allonger les étrivières d’un trou (car je ne pense pas que la selle autorise mieux) en préservant les pieds parallèles, les talons sous les fesses (descendus de moitié moins) c’est à dire en plaçant les cuisses à  plat. Les cuisses à plat place le cheval « au contact  des jambes » et fixent le cavalier. Ecarter toute pression continue des mollets et descente exagérée des talons en appuyant comme une brute sur les étriers, déséquilibre qui fait « s’accrocher » par compensation et perte d’équilibre ici à la bride.

Pour y parvenir, commencer par marcher et trotter sans étriers, peu de temps mais souvent (qui permettra de rallonger sans s’en apercevoir), jambes allongées, cuisses à plat, pieds parallèles et pointes légèrement remontées.

NB : Ce sont ces informations qu’il faudrait indiquer aux enfants dès le plus jeune âge, car ce sont  les plus simples et les plus précises. C’est totalement ridicule de croire que les enfants ne peuvent pas les comprendre… Le principe est qu’ils trouvent l’équilibre efficacement pour ne jamais le perdre et surtout, ne plus les gaver d’informations contradictoires aux principes de l’équilibre à cheval…


- Relâcher la rêne de bride qui abaisse la nuque et fait perdre en propulsion. Le cheval doit pouvoir regarder devant lui. Pour se faire, il doit ouvrir l’angle de sa ganache et redresser sa nuque grâce à la propulsion et à la légèreté de la main. Pour modèle, le cheval gris a une nuque en place et un cavalier présentant un axe vertical, en équilibre sur ses pieds.
 

- Les pieds doivent impérativement rester parallèles. Les jambes plus allongées présentent des chevilles souples, ce qui permettra à ces articulations de jouer leur rôle d’amortisseur sur l’axe vertical en lien naturel avec le fonctionnement du cheval.

 

+++
Le déploiement des bras qui posent un parfait couloir des rênes symétriques où le cheval se déplace en rectitude.

 

 

Cette photo est proche du négatif de la photo précédente. Cette fois-ci, la nuque est en place, mais son cavalier par ses rênes trop longues et ses coudes au corps se positionne aussi contre la bouche de son cheval. Ce dernier ouvre la bouche et contracte au minimum sa nuque. Les mains dans la braguette et les pointes de pied écartées montrent l’accord du corps en déséquilibre.

 

CONSEIL :

Avec ces proportions bras/encolure, placer une pince à linge au ¼ de l’encolure. Elle devient le repère visuel du coach et de l’élève, qui optimise le bon comportement et modifie le circuit neuronal « coudes au corps » par celui de « bras déployés/rênes ajustées/équitation avec le cheval ». Les pieds vont quasiment automatiquement se paralléliser car le maintien du buste est bon. Les bras déployés présentent des bras souples, qui permet aux coudes de jouer leur rôle d’amortisseur sur l’axe longitudinal en lien naturel avec le fonctionnement du cheval.

 

+++

Le cheval se propulse.

 

 

J’aime bien cette photo. Je ferais tourner légèrement les poignets afin que les coudes ne s’écartent jamais. Pour les cavaliers recherchant une équitation facile, les pouces sont orientés en direction de chaque oreille du cheval.

 

 


Un bel accord du corps en déséquilibre : coudes au corps (mains sur les abducteurs et coudes sortis) et pointe de pied extérieur totalement sortie !

 

CONSEIL :

Pince à linge, déploiement des rênes (ajustement des rênes), pouces face aux oreilles (pose du couloir des rênes). Equitation avec le cheval : paralléliser les pieds qui posent les cuisses à plat et fixe la cavalier en équilibre sur ses pieds et sur ses fesses en 5 minutes.

 

+++

Energie dépensée par le cavalier déséquilibré dans le but de laisser fonctionner le cheval.

 

 

Charlotte Dujardin me fait bailler de bonheur pour le confort donné à ses chevaux. Elle montre un parfait accord du corps en équilibre, axe vertical. Les pieds sont parallèles et les bras déployés. L’encolure est ronde sur une nuque en place et perméable, le chanfrein à la verticale. Le cheval regarde devant lui.

 

Du pro au débutant

Au trot, le déploiement des bras est une condition à placer chez le débutant, et notamment IMPERATIVEMENT si son équilibre est défaillant. Le bassin n’est jamais le problème, car le bassin se place naturellement si les bras sont d’autant plus déployés (avec des étriers parfaitement ajustés) que l’équilibre est précaire.
 

Les bras « tendus » déployés au maximum permet au débutant de sortir sa poitrine, de s’asseoir sur ses ischions et de trouver l’équilibre sur ses pieds et sur ses fesses. Il montre un axe vertical épaules/talons. De cette posture, les trapèzes, dorsaux et quadriceps par contractures croisées équilibrent le cavalier. Ce sont les coudes pliés qui déséquilibrent le cavalier novice. Au bout de 15 minutes, il lui est demandé d’allonger un brin ses rênes (en déplaçant la pince à linge), les bras deviennent souples, se relâchent grâce à la découverte et à la prise d’équilibre.

 

 

 

 

 

6. A réfléchir ? (-/+) 

par Adeline Cancre (Tout public)

 

Voici de nouvelles photos de cavaliers équilibrés, légers, et d’autres moins qui modifient le fonctionnement de leurs chevaux. Le jeu est de les comparer afin d’identifier les problématiques, un peu comme le jeu des 7 erreurs le demanderait. Il semble important de noter les points forts des faiblesses pour lancer un éventuel débat. L’anonymat sera préservé. Mes observations seront présentées en août prochain.

 

1.

 

2.

 

3.

 

4.

 

5.

 

 

Aide pédagogique : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/Aide_pedagogique

 

 

A installer chez le débutant à l’occasion des 1ers cours, le contrôle de fondamentaux qui feront toujours la différence en dynamique :

- 2 à 3 cours particuliers (1/2 h) : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/Livre1#livre3

- 6 cours collectifs (1 h) : www.larelationchevalcavalier.com/?C=Ensemble/Ecole_du_debutant_gratuit

 

 

Pour le cavalier en recherche de perfectionnement dans l’intention de situer l’origine des problématiques : www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/Livre1

 

 

 

 

7. Propriétaire Sports Equestres  & Courses (++) 

par Adeline Cancre (Tout public)

 

 

En souhaitant que le fichier soit toujours le bon ! http://www.equidiawatch.fr/#/video/1705107

 

 

 

8. Courses & Emotions (++)

par Youtube – Equidia & Racing UK  (Tout public)

 

Si vous souhaitez revoir les courses selon vos disponibilités, abonnez-vous sur YOUTUBE aux comptes Equidia et Racing UK, c’est génial !

 

Après le Prix Ganay,  Cirrus des Aigles enflamme aussi Ascot :  http://youtu.be/3hfOiwBBAvg

Le Derby d’Espom revient à Australia : http://youtu.be/pf-AaS-KkBI

Le Derby d’Irlande toujours pour Australia : http://youtu.be/TnqfTqIZcz4

Le Grand-Prix de St Cloud, Spiritjim toujours mieux : http://youtu.be/UEKZ3P0JmnI

 

 

Gémix, double gagnant de Grande Course de Haies à Auteuil : http://youtu.be/Yp0A4NL8z-Q

Son jockey David Cottin aussi :  http://youtu.be/cFiWx5_0Jlc

 

 

Un Prix de Diane exceptionnel : http://youtu.be/lGi7RLOOhIg

L’entraîneur Jean-Claude Rouget ému aux larmes : http://youtu.be/PSS6eij2WiI

Un jockey heureux :  http://youtu.be/d3rAE4_ng2Q

Eleveur, propriétaire et entraîneur d’Amour à papa, courageux second : http://youtu.be/_hW6vZpUhi0

 

 

Goken,2 ans qui va faire parler de lui : http://youtu.be/BDuL9ENlY3s

Alex Pantal ému : http://youtu.be/YPC0jbdAc7k

 

 

LE MEETING D’ASCOT, quelques courses phares

 

St James’s Palace Stakes, Kingman : http://youtu.be/Au39apdldAQ

 

Coventry Stakes, The Wow Signal  http://youtu.be/aEVASrIgaj0

 

The Fugue bat Trêves, 3ème : http://youtu.be/7kuKI9BAQ4Y

Leading Light bat la Reine dans la Gold Cup  http://youtu.be/UmKQlZ4Leuc

 

 

 

 

9. Elections FFE 2016 : Des formations de pur-sangs ! (-/+)

par Adeline Cancre (Professionnels… Tout public)

 

De l’anarchie à un encadrement pédagogique, du loisir au sport :

http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/Elections_FFE_2016

 

L’indispensable Conseil des Sages expliqué par les 4 règles de la sociocratie : http://www.questions-de-management.com/sociocratie-les-nuls/

 

 

 

 

10. Recommandés par LRCC (++)

par Adeline Cancre (Tout public)

 

 

Stages recommandés LRCC (avec cheval et exceptionnellement sans)

Choisissez un référent de qualité et rencontrez-le régulièrement :

http ://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Intervenants/intervenants

 

 

Stages recommandés LRCC (sans cheval)

AC : Voici une sélection d’établissements équestres où j’ai passé un minimum de 3 jours :

http ://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Centres_Equestres

 

Rappelez-vous toujours que de tenir à cheval est (très… trop) facile, mais que la pratique de

l’équitation est une démarche d’écoute, d’ajustements de position et de répétitions JUSTES

(comme dans toute démarche d’apprentissage) à organiser auprès de personnes compétentes. Ce sont les raisons pour lesquelles il est important de choisir un centre équestre ou/et ses enseignants, en considérant une somme de critères, qui vous feront progresser grâce aux préliminaires de contrôle d’une position neutre (la condition obligatoire pour découvrir la véritable indépendance des aides). Leurs explications et les exercices seront simples (ce qui permet de comprendre le cheminement), structurants et adaptés à votre niveau. Mais les répétitions pour l’ajustement de LA position sont déterminantes comme valeur pédagogique de progression et de satisfaction. Cela pourrait sembler une perte de temps, mais elle est INCONTOURNABLE…

 

 

Formations et formateurs BPJEPS recommandées LRCC

Le tuteur fait l’enseignant :

http ://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/formationBPJEP_recommandee

 

Formations « Cavaliers pros »  recommandées LRCC

www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/formation_cavalier

 

 

Chevaux et poneys à vendre

C’est l’Homme qui fait le Cheval donc, si vous cherchez un cheval ou un poney à acheter, il semble profitable de contacter directement les valorisateurs de chevaux et poneys recommandés par LRCC. Ces hommes et femmes sont sympas, pas forcement de véritables commerçants, mais des travailleurs qui savent de quoi ils parlent, c’est l’essentiel lorsque l’on souhaite investir : http ://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Methodes/Cavaliers_Jeunes_Chevaux

 

 

 

11. Les “TOP” FFE (++)

par FFE (Tout public)

 

JUIN 2012
 

- « Année 2014
L’enjeu de l’année en cours est la définition d’un nouveau contrat d’objectif, qui devra préciser les missions clés de l’ifce, en tant qu’institut technique, définir sa dimension territoriale et refonder un équilibre économique de l’établissement. Les premiers enjeux sont la structuration et le développement de la formation, l’innovation pédagogique, l’intégration de l’établissement dans la logique du grand INSEP et la prise en compte du parcours d’excellence sportive de la FFE. La recherche doit poursuivre son travail au profit du cavalier et de la relation homme/cheval et mettre en place une méthode pour favoriser une offre dans les domaines économique et social. Enfin, dans le cadre d’une ordonnance qui sera prise en application de la loi d’avenir agricole, le développement d’une nouvelle mission de contrôle sanitaire et de l’identification des animaux est en cours. ».

http://www.ifce.fr/parution-du-rapport-dactivite-2013-de-linstitut-francais-du-cheval-et-de-lequitation/

 

AC : L’ifce valide la philosophie de l’association La relation cheval cavalier, j’ai hâte de suivre ce que va annoncer le château de cartes pour 2016.

 

 

12. Les « Peut mieux faire »  FFE (-/+)

par FFE (Tout public)

 

Rappelons-nous que le prochain président devra ordonner et contracter cette production onéreuse :
 

1. Les Guides Galop

 

- Critique Guide GALOP 1 :
http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_GuideGalop1_critique.pdf

 

- Critique Guide GALOP 2 :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_GuideGalop2_critique

 

- Critique Guide GALOP 3 :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/G3_FFE_critique.pdf

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/G3_FFE_technique.pdf

 

 

2. « Fédératives interrégionales publié le 04/03/2014 | 15h15

« Pour mieux informer les dirigeants de clubs en région sur l’actualité concernant l’équitation, la Fédération Française d’Equitation organise une série de réunions sous la forme de « Fédératives interrégionales ». 

Serge Lecomte, Président de la FFE, sera à votre disposition pour échanger sur tout ce qui concerne la vie fédérale et les différentes initiatives de la Fédération.

Sophie Dubourg, Directrice Technique Nationale, Frédéric Bouix, Délégué Général, et les équipes de la Fédération, aborderont les principaux sujets du sport et de la formation, de la TVA et des projets de développement.
De notre faculté à échanger dépend notre capacité à innover et à donner une image positive de nos activités.

La première réunion aura lieu le lundi 24 mars 2014 à Toulouse, avec le Comité Régional d’Equitation de Midi-Pyrénées. D’autres rendez vous sont déjà programmés le lundi 14 avril en Pays de la Loire (Angers) et le lundi 5 mai en Bourgogne (Pouilly en Auxois). »

 

 

20/05/14 : Il semblerait que les fédératives n’aient pas déplacé les foules, que les réponses aux questions pertinentes aient une nouvelle fois été évitées, que des propositions aient été encore réalisées (mais toujours en fuyant la présentation d’un cadre économiquement sain) et qu’une opération de séduction à Lamotte-Beuvron s’organise autour des constructions Lecomte.

 

 

 

13. Les « FLOP » FFE (--)

par FFE (Tout public)

 

 

Car la pression semble bouger les motivations fédérales, gardons en mémoire :

 

Septembre 2012


- Critique Plan FFE de Formation du Cavalier 2012 :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_PlanFormationCavalier2012_critique.pdf

 

 

Février 2014


- La REF : Lire pages 6 à 8 ; 15 ; 18 – 19 …

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/LAREF+152+WEB.pdf

 

Mars 2014

 

- Une politique des centres équestres au bord de l’implosion
http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_evolution_Clubs.pdf

 

 

Juin 2014

 

On m’a assuré que Pascal Marry a profité de l’arrivée des 7 Galops pour initier le changement du « compagnonnage » en regroupement au sein des formations d’enseignants c’est à dire en 1996.

La formation BPJEPS, c’est seulement 2004 et le changement du contenu pédagogique des cours débutants : la demande d’autonomie du couple cheval/cavalier sans équilibre de ce dernier et le début du phrasé niais aux jeunes enfants car "les enfants ne comprennent pas" !
 

Méthode qui, dans le meilleur des cas, multiplie par trois le temps à trouver la véritable autonomie. Question posée à une cousinade :

- « Pourquoi faut-il monter si longtemps dans un manège pour savoir monter à cheval ? » 
- « C’est mon combat d’enfant de la balle et certainement la raison principale de la dévalorisation totale de la filière cheval en 2014. » :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/FFE_zero_responsability_BPJEPS.pdf

 

 

 

14. L’ « inconnu » FFE

par des gens bien introduits dans le milieu équestre (Tout public)

 

-> Trois personnes m’ont déjà rapporté que Serge Lecomte ne se représenterait plus à la présidence de la FFE contre une : « Cela m’étonnerait ».

 

 

-> Petit échange au sujet de ma possible candidature aux élections FFE :

- « C'est un très beau challenge. Petite info discrète svp, l'actuel Président ne se représentera pas. ».
AC : C'est ce qu'il dit en effet, ce que je ne crois pas vraiment, et le remplaçant aurait les mêmes intérêts... A suivre !  

- «  Je peux vous assurer qu'il ne se représentera pas, je ne peux malheureusement pas en dire plus sans compromettre mes informateurs ce que je ne ferais pas car ils me font confiance mais vous allez vite comprendre pourquoi il ne pourra pas se représenter. »

AC : Très bien, mais le successeur envisagé est un personnage du même style donc, en effet génial challenge ! Merci.

 

Juillet  2014

A lire sur le magazine L'Eperon de juillet le dossier "Parc Equestre Fédéral Lamotte-Beuvron". Travail remarquable : on aimerait juste connaître en plus le nombre de personnes licenciés et le solde de tout compte !

 

15. Les scandales FFE (----)

par un pouvoir qui « sait » ! (Tout public)

 

 

AVRIL 2014
MAI 2014

 

 

AVRIL 2014

L’Association a été créée pour être un laboratoire d’échanges, d’analyses et d’idées, elle le restera car le temps est plus que jamais compté notamment pour l’Endurance et le Tourisme équestre :

 

Le sud est une région riche en disciplines et performances internationales, l’enduranceest son fer de lance, mais également la 2ème discipline en France. Servons-nous de cet exemple pour démontrer de l’aboutissement d’une promesse fédérale argumentée en 2008.

1. L’endurance est l’évolution sportive de la randonnée développée en son temps par le Tourisme équestre. La discipline s’est progressivement structurée entre performances sportives françaises et passion des pays arabes.
En 2008, la FFE fédère en divisant ce bastion indépendant en promettant monts et merveilles, notamment la redistribution d’un euro par licence.

 

Vers les années 2010, la FFE supprime les primes à l’organisation des compétitions d’endurance en justifiant le marché et le sponsoring des pays arabes ! Les prix des engagements explosent, les gains n’existent plus et les compétitions se raréfient à cause des lourdes charges administratives : préfecture, mairie, gendarmerie, pompiers et FFE ; des lourdes charges organisationnelles : véto, maréchal, médecin et ambulance ; des lourdes charges d’entretien des chemins, du fléchage et des contrôles.
Et cerise sur le gâteau, l’ex CRE du Languedoc Roussillon s’est attribué l’euro par licence. Par contre, côté TE, il semble que des papiers ne soient pas en règle.

 

Les « monts et merveilles » FFE se transforment en une véritable escroquerie pour le monde de l’endurance : « On aurait dû plutôt s’associer aux courses qu’à la FFE », c’est le moins que l’on puisse dire :

 

Epreuves            Club                 Amateur              Pro            International

2013                1715      + 196      864      - 430      fin !     - 356        71

2012                1561                    1147                  fin !                     91

2010                1519                    1294                355         = 427     72

2008                1322                     1132                346         = 381    35

 

 

 

2. Les titrés par dizaine ne sont pas mieux médiatisés que les autres.
A la demande de Serge Lecomte, compte tenu de sa disponibilité limitée, un courrier lui a été adressé en présentant une solution pour y remédier. Ce courrier remonte au rassemblement du lancement des JEM (c’est-à-dire à au moins un an), et est demeuré à ce jour sans réponse… Ce genre de courrier doit maintenant constituer une pile d’un mètre !

 

3. Dans une moindre mesure des problématiques, il faut toujours avoir un simple Galop 2 pour participer à une épreuve d’endurance, même au niveau international. Imaginez-vous les risques encourus par les meilleurs couples. Même si la qualification reste obligatoire, les capacités des chevaux doivent être préservées…

 

4. Donc, la promesse FFE avait divisé le monde du Tourisme équestre dont la partie restée indépendante a créé l’association Equiliberté : http://adherent.equiliberte.org/index.php?lang=fr

 

En lisant attentivement l’offre de licence de cette fédération, on s’aperçoit vite de l’autre scandale, la Licence FFE !


Le Tourisme équestre du Languedoc Roussillon a porté l’escroquerie FFE devant la justice…

 

 

5. Le nivellement par le bas contamine aussi depuis 2008 le Tourisme équestre(REF n° 153 - Mars : p. 32 – 35)
 

« Le brevet de Maître Randonneur est un diplôme de la FFE–CNTE formant des pratiquants émérites reconnus dans le domaine du tourisme équestre [émérite par le système FFE, non pour les Pros du TE].Créé en 1971 par l’Association Nationale du Tourisme Equestre (ANTE), il valide les capacités à exercer une fonction d’expertise [en bureau] pouvant conduire à mener des interventions dans cette spécialité. Acteur engagé, il contribue au développement et à la promotion du tourisme équestre et de l’équitation de pleine nature, dans le respect des principes éthiques et déontologiques de l’activité et du CNTE.

Pour obtenir ce diplôme, les candidats sont, dans un premier temps, convoqués pour passer un entretien devant un jury. Seuls, ceux qui sont retenus à l’issue de cet entretien pourront suivre la formation [si les sélections se font comme pour la formation BPJEPS on peut prendre peur, car la Jeunesse et Sport a bon dos !]et se présenter à l’examen de Maître Randonneur. Le second entretien a pour objectif de choisir une problématique pour réaliser un mémoire et un tuteur pour la rédaction de celui-ci. Une fois leur candidature acceptée, les candidats suivent une formation de 12 mois durant laquelle ils rédigent leur mémoire en vue de le présenter lors de la soutenance qui décide des résultats et de la certification.

A travers ces parcours de formation, le CNTE souhaite constituer un ensemble documentaire de

qualité à disposition de la profession via la rédaction des mémoires. »

 

Combien de mémoires faudra t-il donc pour remplacer et annuler l’expérience du terrain ? C’est un métier de vie, de partage, de rencontre avec la nature… Ces randonneurs étaient ouverts sur le monde et vont devoir écrire et lire des mémoires. Je crois que c’est la pire offense que la FFE pouvait porter au Tourisme Equestre ! Pour comprendre la différence entre un Guide international TEet un Maître randonneur FFE, percevons la différence de culture entre :
Un « Ecuyer Chef »  des années 80 :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/EcuyerChef_GalPierreDurand.pdf

Un « Ecuyer Chef » des années 2000 :

http://www.larelationchevalcavalier.com/File/LAREF+152+WEB.pdf Lire pages 6 à 8 

 

On m’a dit en PACA que la clientèle du tourisme équestre avait changée, que le job devenait impossible… ce n’est que le début avec ces discours business où la clientèle est manipulée au lieu de recevoir tranquillement et efficacement une enrichissante éducation !

 

Si je transmets ces informations, c’est dans le but d’informer et de montrer le travail en profondeur que le prochain président de la FFE devra réaliser. Il devra être dévoué à sa filière, extrêmement mobile et d’une intégrité exemplaire… C’est un véritable job pour du bénévolat ! Le système est au bord de l’implosion, car bien sûr les mécontents tentent de se rattraper sur d’autres fronts…
L’évolution nationale ne sera possible que si le prochain président de la FFE temporise ces excès régionaux en prônant le gagnant-gagnant, car au combat tel qu’organisé le plus souvent actuellement, tout le monde y perd, mais plus grave l’énergie dépensée est brûlée inutilement et contraint comme toujours ceux qui tentent de préserver le travail de qualité…

 

Nous pourrions aussi nous demander pourquoi le Tourisme équestre était le fleuron du Languedoc Roussillon, c’est une histoire qui tourne bien évidemment autour d’une remarquable nature, ses chemins des vignobles propres, la considération au tourisme, mais aussi de compétences qui ont œuvré pour le Cheval, j’ai croisé des élèves de Marc de Balanda (et d’autres qui m’étaient moins connus) des cavaliers de CCE devenus guides internationaux développant ainsi l’ouverture vers l’extérieur… Par ailleurs, je pense que l’image de Pierre Jonquière d’Oriola galopant dans ses vignes y a également largement contribué.

 

A chaque nouvelle discipline découverte, équitation western, voltige, endurance, pony games… la FFE ne joue pas le rôle argumenté en 2008. A lire la REF, on pourrait croire le contraire, l’effet magique des mots et du marketing, des paroles…

 

 

 

MAI 2014

 

Entre les régions Languedoc–Roussillon, Midi-Pyrénées et Aquitaine, j’ai rencontré beaucoup de cavaliers de CCE et la chute du nombre d’épreuves de CCE entre 2010 et 2013 se poursuivra, après l’Endurance que cherche la FFE ?

 

Epreuves   Club      Ponam     Amateur       Pro       Prépa    International
CCE

2013                1907      2 235        602            150        76               22    = 4992 épreuves

                       - 25 %    - 4 %       - 28 %       - 55 %    + 584 %     - 36 %      - 18 %

2010                2532       2 318       836             334        13              34    = 6067 épreuves

2008                1929       1 580       731              187                         32

 

 

D’autres malaises existent en CCE, je détaillerai dans mon débriefing « 20 mois d’observations et d’échanges ».

 

 

Si vous avez apprécié la lecture de cette newsletter, pensez à la transmettre à vos amis.
Si vous n’appréciez pas… le droit de réponse est  encouragé car la critique montre l’intérêt
et produit les solutions comme le consensus.
 

L’association LRCC remercie sa sympathique correctrice bénévole, Jocelyne,
le secrétaire générale de l’Association.

 


Cette newsletter est une Tribune ouverte à tous, et sur tous les sujets, pour l’intérêt du Cheval et de ses passionnés. Pour transmettre aussi vos idées http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/Contact



La relation cheval cavalier