logo : La relation cheval cavalier

CAP SUR LE CALVADOS. RETOUR DE PASCAL MARRY A LA FFE

La relation cheval cavalier


1. Sorties & Spectacles

2. Cap sur le Calvados au centre de la Normandie (++++)

2bis. « L’équarrisseur de l’équitation » ferait le changement pédagogique ! (--)

3. Progrès scientifique équin, canin voire humain ? (+++)

4. L’abandon de l’équitation, pourquoi ?

5. Droit équin (++)

6. Reconversion (++)

7. Prendre du recul quand ça va bien ! (++)

8. Aides en Basse-Normandie (++)

9. Compostage de fumier de cheval (++++)

10. Aides pédagogiques (-/+)

11. Recommandés « La relation cheval cavalier » (++)

 

 

Pour revenir à votre convenance sur les newsletters,
 placez dans vos favoris ou dans la barre de navigation de votre ordinateur le lien suivant : http://www.larelationchevalcavalier.com/?C=Accueil/News_liste

 

 

 

1. Sorties & Spectacles

 

Du 7 au 10 mai, CSIO Officiel de France Espoirs au Pôle international du Cheval à Deauville : Rendez-vous des cavaliers âgés de 12 à 21 ans (catégories Enfants 12-14 ans, Juniors 14-18 ans, et Jeunes Cavaliers 18-21 ans)

 

- Grand Steeple-Chase de Paris : dimanche 17 mai à Auteuil
6000 m à parcourir et 23 obstacles à franchir ! Un week-end d’obstacles à PARIS.
 


- "Les dimanches au galop" : un dimanche de fête à Paris !

 


 

- Agenda des hippodromes, CSO, CCE… toutes disciplines

 

- Cirque Medrano en France : Tournée 

 

- Zingaro en France : Tournée

 

COVOITURAGE

Le premier site du covoiturage du cheval et du passionné ! Cliquez sur j'aime, Partagez et donnez un coup de main a cette initiative du Sport Eco Responsable" Et surtout partagez vos frais de transports.

 


2. Cap sur le Calvados au centre de la Normandie (++++)

par Adeline Cancre (Professionnels de la filière cheval… Tous publics)


Nouvel objectif :  participer à la valorisation du Calvados puis de la Normandie.
Au fil des kilomètres parcourus à travers toute la France pour me permettre de développer un réseau de centres équestres qualifiés en France, est né l’objectif de me porter candidate aux élections de la FFE en 2016. Quoique ces programmes (long + court) restent en mémoire, ce rendez-vous est finalement annulé ou tout au moins reporté. En effet, devant la difficulté à rencontrer l’appui politique nécessaire pour suivre efficacement les dossiers ministériels ou/et européens, je préfère me retirer car il me sera impossible d’être à la fois au four (national) et au moulin (de la décentralisation) ! Dans ces conditions, il est temps de proposer ma disponibilité et ma culture cheval, notamment celle acquise au cours de ces 3 tours de France, au département du Calvados puis certainement ensuite à la Normandie.

En ce sens, le souhait de Fernand Leredde prononcé en 2011 fait l’actualité ! Si le chemin fut un labyrinthe d’essais constructifs menés les uns à la suite des autres, il est l’heure de les développer en parallèle sur un territoire plus restreint.

Les rencontres avec les centres équestres du Calvados sont pratiquement terminées, les propositions vont commencer dans le but de valoriser les hommes et les entreprises qui en montrent les dispositions. La concertation avec les courses est aussi un objectif, car le développement d’un territoire implique toujours la considération de l’ensemble des corps de métiers. Mes efforts seront toujours de produire les pièces manquantes au puzzle fédéral en accord avec l’objet de l ‘association « La relation cheval cavalier ».


Si ces idées enrichissent « le paysage équestre », s’engager pour la Normandie reste l’expérience politique qui me fait défaut aujourd’hui.

 

La Normandie est toujours le coeur de la filière cheval en France. Cependant, c’est parce que son influence a failli qu’elle se porte mal et qu’elle souffre comme les autres régions de France. Par contre, elle n’a pas failli lorsque les bonnes personnes se trouvent aux bons endroits ! C’est ce que je vais tenter de vous démontrer…
 

Donc, l’actualité de la newsletter va changer et s’alléger : auparavant j’ouvrais le dialogue dans l’espoir d’influencer, tandis que maintenant, je vais m’efforcer d’agir pour démontrer que l’ajustement demeure possible.

Le rouge et jaune remplace ainsi le bleu, blanc et rouge :

 

 

2bis. « L’équarrisseur de l’équitation » ferait le changement pédagogique ! (--)

par L’Eperon et Adeline Cancre (Professionnels de la filière cheval… Tous publics)

 

 

DERNIERE MINUTE (texte non corrigé)

Les rencontres sur les routes de France m’ont appris que Pascal Marry fût l’instigateur des regroupements des élèves moniteurs au lancement des galops (1996), le moteur du business de la formation BPJEPS lancée en 2003. Il fût aussi l’homme des galops : ses amis, des professionnels qui ont fait le succès "du jeu comme outil technique" à l'époque du Poney-Club de France, m’ont raconté : « Il a délaissé les programmes que nous avions écrit pour préférer… ». Le privilège du politique est de nier le passé avec une désinvolture déconcertante.

Michèle Cancre, Directeur Technique Adjoint puis CTR Ile de France, a créé les regrettés Parcours d’Obstacles de Formation (POF)… A sa retraite en 1995, l’influence de Pascal Marry a simplement initié le tournant vers la médiocrité dont la filière subit plus que jamais en 2015 les conséquences... De ce jour, toutes les informations entendues et attachées à cette personne convergent, quelque soit son statut il a toujours été l’homme de l’ombre de Serge Lecomte. Passé par la porte ou par la fenêtre (avec un chèque à la suite de sa « mutation voyou ») le revoilà à 70 ans !

 

« Les dérives de la formation professionnelle » p. 58 – 62 :  « Le BPJEPS a été imposé de force à la FFE » : le problème n’est pas le BPJEPS, ce sont ses réformes et la méthodologie de la « petite péda » des UC 5 et 6 qui rendent ces animateurs des incapables de l’initiation, leur métier ! Ces galops qui ont abaissé la formation des cavaliers et ainsi au fil des années, le niveau des élèves moniteurs…

L’Eperon juillet 2014 : « Serge Lecomte est fidèle en amitié », incontestablement ! Dans cet article, Hervé Godignon nomme le président de la FFE « l’équarrisseur de l’équitation », c’est une erreur car c’est Pascal Marry, « le cavalier qui faisait grimper les chevaux aux murs » !!

« Pascal Marry, l’équitation et la formation comme chemin de vie »,  l’homme à l’origine du chemin de croix des chevaux, des pratiquants et de la filière équine aujourd'hui, donc missionné à la commission FFE  pédagogique. A suivre.

 

 

 

3. Progrès scientifique équin, canin voire humain ? (+++)

par Adeline Cancre (Tout public)

 

Rejoindre le Calvados ouvre de nouvelles perspectives  :

Le jeudi 9 avril, l’hippodrome de Caen mettait à disposition du Pôle de Compétitivité Hippolia son site pour nous présenter le réseau national des acteurs innovants de la filière équine. L’exposé était clair, dynamique et sans langue de bois sur la situation réelle de la filière cheval. Rencontre qui officialisait aussi le « mariage » entre Hippolia et Normandie Incubation.

 

En fait, la recherche équine a relevé le challenge de soigner la dégénérescence du cartilage (l’arthrose) et la résorption des hématomes, notamment dans le soin des tendinites (soignées en 3 mois au lieu de 12). Les chevaux boiteux repartent en course ! C’est maintenant au tour des chiens, dont l’avenir était l’euthanasie, de retrouver une seconde jeunesse. Des soins non dopants et des résultats obtenus en un temps record, c’est génial !

Cliquez sur le nom de ces deux start-up Normandy Biotech et Leech Lab pour découvrir leur savoir-faire. Elles ont pu voir le jour grâce au Syndicat Mixte de la Fondation Hippolia.

Quelles excellentes nouvelles pour l’intérêt collectif…


 

4. L’abandon de l’équitation, pourquoi ?

par Adeline Cancre (Tout public)

 

Un tweet intéressant, cliquez ICI

 

 

5. Droit équin (++) 

par JDG  (Etudiants… Tout public)

 

« NOUVEAUTÉ : UN DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE DROIT ÉQUIN

L’Institut du Droit Équin (IDE) et l’Université de Limoges proposent une nouvelle formation en deux ans dans le domaine du droit équin. De niveau Bac + 4, la première édition comprendra neuf sessions de deux jours, comprises entre octobre 2015 et mars 2017. L’objectif de ce cursus innovant est de promouvoir et diffuser le droit équin pour former de véritables spécialistes juridiques de la discipline. Durant la formation, les futurs diplômés aborderont les aspects juridiques relatifs au cheval et à son utilisation, échangeront avec des spécialistes de la filière et pourront développer leur réseau professionnel. Le diplôme s’adresse aussi bien à des professionnels (avocat, juriste, magistrat, vétérinaire équin, expert judiciaire, expert-comptable, salarié de l’une des grandes institutions de la filière équine, etc.) qu’à des étudiants. Les dossiers de candidature à cette formation payante sont à déposer auprès de l’IDE jusqu’en mai 2015.

Pour plus d’informations, contacter : Claire Bobin ou Laurie Bessette au 05 55 45 76 30. »

 

 

 

6. Reconversion (++) 

par JDG  (Institutions… Tout public)

 

Un nouvel exemple cette fois-ci aux USA, Manighar, gagnant de groupe 1

 

Beaucoup de choses restent à faire en France dans la reconversion du cheval de courses au galop. Les professionnels des courses en sont conscients mais les facettes du métier sont déjà multiples… Structurer les centres équestres en un réseau qualifié pourrait permettre de recevoir ces « bons serviteurs » et ouvrirait de nouvelles perspectives aux sportifs moins nantis. A suivre !

 

 

7. Prendre du recul quand ça va bien ! (++) 

par JDG  (Institutions… Tout public)

 

« L’OBSTACLE ANGLAIS À L’ÉTUDE

La British Horseracing Authority (B.H.A.) a débuté cette semaine une étude sur les courses d’obstacle anglaises pour parler de la santé et du futur de la discipline outre-Manche.

Cette étude rassemble plusieurs experts, dont quelques journalistes. Parmi les objectifs avoués, il s’agit identifier et d’examiner les menaces et les défis rencontrés par l’obstacle, trouver des solutions à ces défis, pour pouvoir ensuite mettre en avant une stratégie à long terme et garantir ainsi la pérennité de ce sport. C’est Edward Gillespie, l’ancien directeur de Cheltenham, qui préside cette étude.

 

Des défis malgré le succès des grands meetings

Dans le détail, les participants vont être amenés à se pencher sur le programme de courses, le nombre de partants, les propriétaires, l’élevage, le nombre de chevaux à l’entraînement, les prix de pensions, les ventes, la fréquentation des hippodromes, les média et l’évolution des paris. Le code des courses sera également au centre des débats, aussi bien au niveau régional que national. Ruth Quinn, directeur des courses à la B.H.A., a indiqué : « Nous revenons d’un grand

meeting d’Aintree, qui faisait suite à un mémorable festival de Cheltenham. Nous pourrions donc logiquement penser que l’obstacle est en parfaite santé. Nous pouvons être fiers et positifs pour l’avenir. Le nombre de spectateurs et le chiffre d’affaires des paris à Cheltenham et Aintree ont atteint des niveaux records. Les courses d’obstacle continuent de captiver les parieurs et sportsmen. Cependant, en regardant en profondeur, nous pouvons voir quelques défis et préoccupations qui doivent être abordés afin d’assurer la santé à long terme de la discipline. Nous avons donc eu l’idée de cette étude pour nous faire une idée claire de la santé de l’obstacle anglais, aux fins de préserver son avenir. » Le précédent examen sur l’obstacle anglais avait eu lieu en 2004 et il avait permis de dégager un plan pour les dix années suivantes. Quelques mesures avaient été prises, comme le passage du Betfair Chase en Gr1, la revalorisation des allocations ou encore l’introduction des courses de poneys sur les obstacles. »

 

 

 

8. Aides en Basse-Normandie (++) 

par Le Conseil des chevaux via JDG  (Entreprises filière équine hors éleveurs)

 

« LANCEMENT DU DISPOSITIF “AIDE AUX INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES DE LA FILIÈRE ÉQUINE” EN BASSE-NORMANDIE

La Région Basse-Normandie et le Conseil des chevaux lancent le dispositif

"aide aux investissements des entreprises de la filière équine". Ces aides sont mobilisables dans le cadre d’investissements éligibles qui sont de plusieurs types : construction, amélioration de bâtiments et d’équipements fixes (barns, carrières, pistes, marcheurs, manèges, abris de

prairies, clôtures, tapis roulant) mais également outils informatiques dédiés au développement de l’activité. Le dispositif s’adresse aux professionnels des filières équestres et hippiques, hors éleveurs. Les dossiers sont examinés par une commission. La viabilité économique des entreprises, la pertinence du projet au niveau régional et les emplois liés sont pris en compte. Ce premier appel à projets 2015 a été ouvert le 13 avril et il sera clôturé le 30 juin 2015. Il devrait être suivi d’un dispositif régional destiné aux éleveurs. Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du Plan de développement rural 2014-2020. Les aides proviennent du Fonds européen agricole

pour le développement rural (Feader). Pour plus de renseignements, contacter Stéphane Deminguet, chargé de mission du Conseil des chevaux de Basse- Normandie : 06.17.98.29.13 »

 

 

 

 

 

9. Compostage de fumier de cheval (++++) 

par IFCE  (Professionnels… Tout public)

 

Pour répondre à la demande de nombreux professionnels, voici un power point sur le compostage de fumier de cheval présenté à l'occasion d'un colloque organisé à Argentan en 2011.

 

L'actualité équine est imposante en Normandie, j’aurais maintenant plaisir à vous la communiquer.

 

10. Aides pédagogiques (-/+) 

par Adeline Cancre (Tout public)

 

Développper l’association fût  l’occasion de rédiger de nombreux écrits :

 

L’origine de l’association, la modélisation de l’équitation en 18 apprentissages : « Pour le cavalier en recherche de perfectionnement dans l’intention de situer l’origine des problématiques ».

 

Une AIDE PEDAGOGIQUE gratuite

 

Le contrôle des fondamentaux « classiques » chez le débutant :

- 2 à 3 cours particuliers (1/2 h)

- 6 cours collectifs (1 h) – Téléchargement gratuit

 

 

11. Recommandés par « La relation cheval cavalier » (++)

par Adeline Cancre (Tout public)

 

Stages recommandés « avec cheval et exceptionnellement sans »

EQUESTRIAN COLLEGE, choisissez un référent de qualité et rencontrez-le régulièrement.

 

Stages recommandés « sans cheval »

Voici notre sélection de CENTRES EQUESTRES.

 

Rappelez-vous toujours que de tenir à cheval est (très… trop) facile, mais que la pratique de l’équitation est une démarche d’écoute, d’ajustements de position et de répétitions JUSTES (comme dans toute démarche d’apprentissage) à organiser auprès de personnes compétentes. Ce sont les raisons pour lesquelles il est important de choisir un centre équestre ou/et ses enseignants, en considérant une somme de critères, qui vous feront progresser grâce aux préliminaires de contrôle d’une position neutre (la condition obligatoire pour découvrir la véritable indépendance des aides). Leurs explications et les exercices seront simples (ce qui permet de comprendre le cheminement), structurants et adaptés à votre niveau. Mais les répétitions pour l’ajustement de LA position sont déterminantes comme valeur pédagogique de progression et de satisfaction. Cela pourrait sembler une perte de temps, mais elle est INCONTOURNABLE…

 

Formations et formateurs BPJEPS recommandées

La qualité du tuteur fait la qualité du futur enseignant.

 

Formations « Cavaliers pros »  recommandées

Observez les cavaliers du cru précédent, le moule est bon ou mauvais ! Si le groupe présentent des comportements non homogènes, poursuivez votre route.

 

Chevaux et poneys à vendre

C’est l’Homme qui fait le Cheval donc, si vous cherchez un cheval ou un poney à acheter, il semble profitable de contacter directement les valorisateurs de chevaux et poneys. Ces hommes et femmes sont sympas, pas forcement de véritables commerçants, mais des travailleurs qui savent de quoi ils parlent, c’est l’essentiel lorsque l’on souhaite investir.

 

 


Si vous avez apprécié la lecture de cette newsletter, pensez à la transmettre à vos amis.
Si vous n’appréciez pas… le droit de réponse est  encouragé car la critique montre l’intérêt
et produit les solutions comme le consensus.
 

 

L’association LRCC remercie sa sympathique correctrice bénévole, Jocelyne.

 


Cette newsletter est une Tribune ouverte à tous, et sur tous les sujets, pour l’intérêt du Cheval et de ses passionnés. Pour transmettre aussi vos idées, cliquez ICI

 

 



La relation cheval cavalier